1ère série du Trident d’Or – course à l’Avenir

Organisateur : CT Prouvenco Aficioun

Président de course : Jacky Faure - Délégué de la FFCC : Roger Mouiren

Raseteurs :

David Maurel, David Moine, Yoan Pradier, Benjamin Sabot à droite

Florian Coulomb, Joan Gaillardet, Damien Martin-Cochet  à gauche

Tourneurs : Jean-Luc Jorquera, Emile Lieballe, Gérald Rado, Patrice Rado

 

1ère série du Trident d’Or avec les manades Allard et Fournier

 

De bonnes jeunes robes noires que l’on retrouvera avec plaisir

 

Dans un course du Trident d’Or, où tous les biòu sont des ‘800’ (6 ans cet année), on a eu plaisir de les voir se défendre et montrer leur jeune talent varié même si l’équipe blanche, tirée par Moine, n’a pas su toujours les mettre en relief.

Les raseteurs présents sur le sable de Salin étaient, à droite David Maurel, David Moine, Yoan Pradier et Benjamin Sabot, et à gauche Florian Coulomb, Joan Gaillardet et Damien Martin-Cochet.

 

1er - Fado 854 (Fournier) est le premier à se lancer en piste. Jeune et très mobile en début de course, il prend ses repères aux ficelles, se place, accepte des séries mais rompt souvent pour se replacer. Les hommes mettent 3 minutes pour lui enlever cocarde et glands. La 1ère ficelle est enlevée par Coulomb 3 minutes après. Il faudra attendre la dernière minute pour que Martin-Cochet rafle la seconde.

 

2ème - Moritus 818 (Allard) commence fort en frappant violemment la barrière après Gaillardet. Il se dépense beaucoup en acceptant la venue de tenues blanches dans ses cornes pour les suivre jusqu’aux tubes et au-delà, cassant parfois des planches. A ce rythme, Carmen s’en donne à cœur joie. Il réussira à défendre sa 1ère ficelle, emportée par Moine, jusqu’à la 11ème minute. 2 minutes avant la fin de son temps, épuisé, il baissera de régime mais rentrera sa seconde ficelle en musique au toril.

 

3ème - Pagnol 851 (Fournier) remplace Lansac. Plus mature, il se place, attend le raseteur et accepte le jeu des va et vient. Cocardier, il sait suivre l’homme et peut taper les planches. Son placement de tête pose question aux raseteurs puis à la 3ème minute la solution est trouvée et cocarde et glands volent. Pour les ficelles, on assiste à des rounds d’observation et à des séries où l’opéra de Bizet se fait entendre. Et c’est le noir qui gagne en rentrant ses ficelles en musique.

 

4ème - La Râpe 826 (Allard), menuisier dans l’âme, passera une partie de sa course à faire sauter les planches avec les cornes à tel point que la course sera interrompue pour replacer 4 rangs par terre. Puissant dans la poursuite des hommes, mais tape rarement les planches, où alors avec la pointe des cornes, il aura du mal à défendre ses attributs. En 3 minutes il perd cocarde et pompons. Cède sa 1ère ficelle à Pradier et la seconde à Sabot à la 10ème minute. Rentre avec Carmen au toril.

 

5ème - Chamarel 804 (Allard) est plus percutant que son prédécesseur et plus coriace à défendre ses attributs. Il faudra 6 minutes de travail pour que Gaillardet décroche le second pompon. Aux ficelles, observations, coups de barrières et 2 minutes avant la fin Moine décroche la première. Il rentrera la seconde en musique au toril.

 

6ème - Mistral 844 (Fournier) a beaucoup de mal à se placer même s’il répond quand il se pose. Les principaux attributs sont faits rapidement, Coulomb à la 3ème minute le second gland et la cocarde. La fatigue des hommes aidant, ceux sont ensuite de longs moments de contemplation interrompus par des changements de place de Mistral, des séries. Il rentre ses ficelles au toril.

 

Pour le Trident d’Or, la manade Allard obtient 192,5 points et la manade Fournier 193,5.

 

Rémi Honoré

 

IMG_4228

IMG_4230

IMG_4236

IMG_4249

IMG_4321-001

IMG_4329

IMG_4339

IMG_4345

IMG_4364

IMG_4369

IMG_4391

IMG_4420

IMG_4467

IMG_4473

IMG_4492

IMG_4495

IMG_4503

IMG_4523

IMG_4526

IMG_4543

IMG_4571

IMG_4597

IMG_4661

IMG_4682

IMG_4687

IMG_4735

IMG_4741