Organisateur : CTPR le Galéjon

Président de course : Philippe Gilbert – Déléguée de la FFCC : Laure Servais

Remplissage de l’arène : 1/3 (à l’ombre)

Trophée des As, Trophée souvenir Gustave Berthet

Raseteurs droitiers : Ayme A., Marquier M. et Rey J.

Raseteurs gauchers : Aliaga J., Ferriol J., Four B. et Chekade A.

Tourneurs : Bensalah, Fouque, Khaled et Lebrun

 

Palmarès :

Meilleur taureau : Mari Peu de Gillet

Meilleur raseteur et meilleur animateur : Chekade A.

 

Le lever de rideau était assuré par l’école taurine locale avec deux taureaux de la manade La Galère. A la capélado animée par la peña l’Occitane de Saint Gilles. Villard B. était remplacé par Chékade A., c’est lui qui domine les débats et remporte tous les trophées. Four B. et Aliaga J. l’ont bien secondé. Dans l’ensemble tous les hommes ont bien travaillé. Chez les taureaux Mari Peu de Gillet fut sacré comme le meilleur.

 

1) Ventareu (575) de la manade Guillerme :

Un peu surpris en début il perd son 2ème gland rapidement. Sa première ficelle bien entamée ne résiste pas longtemps. Ensuite son coup de tête et son placement le protège, il vient jusqu’aux planches, surtout avec le côté gauche. Fois Carmen en piste et pour son retour à la 13ème mn.

 

2) Prince (326) de la manade Chapelle A. :

Ce fait surprendre dès la sortie du toril et en 1mn on attaque les ficelles. C’est le déclic qu’il fallait, il se reprend devient barricadier et placé il gène les hommes dans leur travail. Finalement c’est Four et Ferriol qui le libère au bout de 12 mn. Musique à 3 reprises pendant la course.

 

3) Lignac (533) de la manade La Galère:

En deux minutes on le dépouille de son 2ème gland. Il est généreux et il le montre, viens aux planches avec vivacité. Les derniers tours de ficelle déclenchent la bagarre et il répond présent chaque fois. Au final il rentre sa deuxième ficelles avec la musique qu’il a entendu 5 fois durent sa course.

 

4) Estrelloun (203) de la manade Caillan :

Première secondes et première grosse action derrière Chekade, aussitôt c’est Aliaga qui a droit au même traitement. Ensuite plus calme, sérieux il honore les attaques et il domine. Il chasse les hommes en contre piste. A la 12 mn il se blesse sur le flanc gauche (patte avant) et il rentre avec ses ficelles. Il a reçu 4 fois Carmen pendant la course.

 

5) Véran (224) de la manade Allard :

Certainement la dernière saison pour ce taureau. Il manque de nerf et en 2 mn il ne reste plus que les ficelles. Les hommes essaient de le tirer aux planches et il répond présent avec chaque fois des finissions au-dessus des planches. Dépouiller en 10 mn, il rentre en musique qu’il entendu 5 fois durant son temps en piste.

 

6) Mari Peu (628) de la manade Gillet :

Mets en danger Four en contre-piste devant le toril en cherchant à le décrocher du tube. Placé, il répond avec force et rapidité aux rasets, c’est souvent au-dessus des planches que cela se termine. Chekade, Aliga lui font donner le meilleur. Four se met encore en danger mais lui prend ses deux ficelles. 10 mn de course, avec 5 fois Carmen et retour. Porte bien son nom et remporte le prix du meilleur taureau de l’après-midi.

Alain Poussel

 

IMG_6332

IMG_6346

IMG_6360

IMG_6366

IMG_6371

IMG_6380

IMG_6409

IMG_6418

IMG_6427

IMG_6432

IMG_6444

IMG_6453

IMG_6466

IMG_6467

IMG_6480

IMG_6486

IMG_6493

IMG_6503

IMG_6524

IMG_6540

IMG_6545

IMG_6578

IMG_6603

IMG_6620

IMG_6627

IMG_6631

IMG_6634

IMG_6643

IMG_6654

IMG_6664

IMG_6696

IMG_6700

IMG_6719

IMG_6737

IMG_6744

IMG_6754

IMG_6768

IMG_6771

IMG_6775