Organisateur : CTPR LOU VINCEN

Trophée sz l'Avenir - Finale du Trophée J. Gambi

Président de course : Daniel EYMONET

Délégué FFCC : Jean-Pierre MAZAS

 

Vallabrègues : Aragon et Pinot la violence en plus

 

La finale du 14ème Trophée Jeannot Cambi, organisée par le Club Taurin Lou Vincen et son sympathique Président Louis Lacroix.

En préambule à la course, un spectacle en hommage à l’enfant du pays, maître Louis Lacroix, ancien maire et surtout créateur de la Fédération Française de la course camarguaise a été un cri en faveur de la bouvine, opportun en ces temps difficiles. A l’appel de Daniel Eymonet, au balcon, ils étaient 7 à défiler, accompagnés par 2 tourneurs. Vincent

Felix (18 pts) a été élu meilleur animateur, et pour sa première année, il s’affirme. Yassin Naïm (12 pts) a été constant et efficace. Charrade, vainqueur sur la saison, et Bressy (6 pts chacun) ont assuré. Allam, Favier et Villard ont contribué au système. Le meilleur taureau de la compétition a été Helias de Blatiere-Bessac.

Le premier, Uranus de Plo, doit s’occuper de ses ficelles dès la 1ere minute. Quand on le charge, il va au bout en passant le mourre. Allam se fait anticiper. Plus gaucher, il ramène ses adversaires de manière aiguisée (Allam, Favier et Naïm ).

Avec ses cornes en forme de lyre, Louxor de Gillet accepte tout avec beaucoup de volonté. Il se dresse sur Felix avec la manière. Plusieurs récompenses lui sont accordées pour son investissement permanent. Mais en 9 minutes, il se retrouve sans rien à défendre.

Avant la trompette, Villa de Saint-Antoine saute et revient seul...En deux minutes, on est aux ficelles, le temps pour Naïm de lever la cocarde et les deux glands. Sur les beaux engagements, il se livre volontiers, comme sur les droitiers Bressy et Charrade. Sans être oppressé, il a réussi, tranquillement, à conserver

ses ficelles.

Tous à la buvette...

Remplaçant Parigot, Rameau de Lautier est vif et rapide. Charrade est ramené fort au ras des planches. Et tout ce qu’on lui propose, il le fait avec beaucoup de détermination. Sur Felix, il va encore taper en puissance. Les deux côtés sont honorés sans retenue. Un quatrième très performant qui rentre une ficelle à l'approbation unanime (8 carmen). Pas loin du prix!

Surveillant tous les départs, Melgueil de Rouquette attend la faute. Charrade se fait enfermer et carmen joue. Mais il va manquer de pression, privé de séries qu’il pourrait enjoliver par sa façon brillante de se livrer. Les ficelles, bien entendu, au toril. Assurément, un cocardier à suivre.

Arrivent alors les moments d'émotion.

Tout d’abord avec le lauréat du jour, Aragon de Laurent, qui n’est pas vraiment un poète! Premier raset de Naïm et saut...Observé de loin ou surpris de près, il ne laisse guère les initiatives se développer. Incontestablement dominateur, il va se coller contre Villard à hauteur du mur! Et que dire alors de cette fantastique envolée, au même endroit, sur Naïm. Quel barricadier! A retrouver à Beaucaire pour la Palme d’Argent, où l’espace devrait lui convenir.

Quant à Pinot des Baumelles, avec sa réputation, il faudra du temps avant une première approche. Favier et Naïm partis, 5 hommes c’est trop peu pour lui. Alors, il saute. Avant de passer à travers les planches derrière Charrade, puis de bousculer longuement le tourneur Olivier Abbal, qui s’en sortira avec de multiples contusions. On le rentre, on le laisse? La sagesse l’emporte face à ce sauvage qui avant de repartir va faire d’Allam un pantin en le décrochant du mur!. Réintégré à la 12ème, on le reverra avec plaisir, dans un autre contexte.

Yves Bustin

 

DSC_4716

 

DSC_4731

 

DSC_4764

 

DSC_4780

 

DSC_4804

DSC_4808

DSC_4828

DSC_4846

DSC_4849

DSC_4865

DSC_4871

DSC_4877

DSC_4907

DSC_4916

DSC_4926

DSC_4927

DSC_4939

DSC_4989

DSC_5002

DSC_5005

DSC_5007

DSC_5030

DSC_5051

DSC_5073

DSC_5074

DSC_5096

DSC_5106

DSC_5129

DSC_5130

DSC_5140

DSC_5141

DSC_5142

DSC_5143Plus de photos

Plus d'informations