Finale du Trophée de l’Avenir

Président de Course : VALENTIN jacques

Délégué FFCC : PRADEILLES Alain

Marengo, cocktail détonnant pour le sacre de Marignan

 

Une capélado agréable, la traditionnelle présentation de l’ensemble des acteurs de la journée, en présence de la Reine d’Arles, nous annonçait pourtant une course que tous les gradins attendaient avec impatience. Elle n’a pas forcément tenue toutes ses promesses. Il parut évident que le bétail a souffert des pluies qui se sont abattues sur notre région, les blancs de leur côté manquaient aussi d’engouement à l’approche de la fin de saison.

Marengo fut incontestablement le client du jour. Pas moins de 13 percussions plus spectaculaires les unes que les autres. Mais c’est tout d’abord à la trompette lancée par Jacques Valentin.

Homère (942) de Nicollin : qui fait une apparition. Il circule autour du cercle jusqu’à ce qu’il cède le chiffon rouge. La tête peut passer si les actions sont serrées. Plus sélectif aux pelotes. Il refuse la pression mais répond avec vitesse si le cite est confirmé par la joute. Il rentre sa seconde au toril.

Muscadet (912) de Chauvet : cède rapidement les rubans dans les vire-vire. Posté en demi-piste il surveille les tenues blanches et sur une percussion il se blesse aux planches et rentre prématurément à la 4ème.

Toronto (823) de la Galère : rentre plein de gaz ! Observateur et rapide il met les hommes en danger à plusieurs reprises dans les échanges. Il se réserve plus aux ficelles et n’enfonce la pédale que si le jeu en vaut la chandelle. Il rentre après 3 Carmen sa seconde pelote en musique.

Brenus (944) de l’Occitane : qui entre en possession du cercle sablé. Les hommes sont méfiants aux premiers attributs, la tête passe 3 fois. Il répond aux planches mais sans la vigueur qui le caractérise habituellement. Les hommes ne sortent pas non plus le grand jeu pour faire face au bouclier de la manade qui rentre ses pelotes.

Coti-Chiavari (904) de Chaballier : pose le pied et serre Bernard d’entrée. Les rubans sont au vent en quelques minutes. Il répond toutefois aux sollicitations mais sans le Pep’s que nous lui connaissons. Il rentre sa seconde.

Pino (942) des Baumelles : était attendu. Deux actions deux coup aux planches, 4 sauts le ton est donné ; Mais cela était sans compter sur un incident où il se blesse semble-t-il à la patte arrière droite et rentre prématurément aux cabanes de Cambon ;

Marengo (902) de Vellas : casse deux planches sans même voir une tenues blanches que les menuisiers vont devoir changer. Les gradins s’éveillent. Il traverse les bois avec une facilité déconcertante et certains protagonistes en blanc en profitent pour le faire briller. Il rentre ses ficelles sous ovations et musique.

Palmarès du Trophée de l’Avenir : 1er Marignan Vincent 1055,5 pts – 2ème Martin François 807pts –

3ème Félix Vincent 740 pts – 4ème Charrade Antoine 627pts – 5ème Bernard Enzo 611 pts

Biou de l’Avenir : Marengo de la manade Vellas.

LE GRAU-DU-ROI 03

LE GRAU-DU-ROI 06

LE GRAU-DU-ROI 12

LE GRAU-DU-ROI 14

LE GRAU-DU-ROI 18

LE GRAU-DU-ROI 19

LE GRAU-DU-ROI 20

LE GRAU-DU-ROI 22

LE GRAU-DU-ROI 23

LE GRAU-DU-ROI 26

LE GRAU-DU-ROI 35

LE GRAU-DU-ROI 38

LE GRAU-DU-ROI 39

LE GRAU-DU-ROI 40

LE GRAU-DU-ROI 43

LE GRAU-DU-ROI 45

LE GRAU-DU-ROI 46

LE GRAU-DU-ROI 48

LE GRAU-DU-ROI 52

LE GRAU-DU-ROI 56

LE GRAU-DU-ROI 66

LE GRAU-DU-ROI 71

LE GRAU-DU-ROI 81

LE GRAU-DU-ROI 91

LE GRAU-DU-ROI 99