Arles 03 juillet 2017

Organisateur : SAS Ludi Arles Communication

Trophée des As – 85ème Cocarde d’Or

Président de Course : Joris ALVAREZ

Délégué FFCC : Frederic NIQUET

Colvert de Chauvet et Cadenas lauréat de la 85ème Cocarde d’Or

Bella affluence pour la Cocarde d’Or avec tout le faste de la manifestation. En prime la première sortie « Bouvine » de la nouvelle Reine d’Arles : Naïs Lebros. Pour faire place à la compétition, seulement 23 raseteurs à la Capélado pour une course libre depuis quelques années. Colvert de Chauvet sorti, en 6ème, fait la décision avec beaucoup de classe devant la pression. Cadenas (9pts) l’emporte, mais la lutte a été rude devant Zékraoui (8pts) et Ciacchini (7pts). Pour les Arlésiens Marignan l’emporte devant Favier. 

Tastaïre (409) de Caillan : La masse blanche est en ébullition et le taureau, bien armé, écarte les hommes avec ses epingles. Il n’a pas l’efficacité de d’habitude, il subit. Favier, Cadenas et Ciacchini égrène les attributs. Un peu délaissé il garde ses ficelles. 1 Carmen.

Gregau (516) de Gillet D. : Irrégulier dans ses réponses il met les hommes en difficulté. Il ajoute à la difficulté un mouvement de corne qui gêne la pose du crochet. Marignan manque de réussite, Zékraoui y laisse le pantalon. Il baisse d’un ton à la fin. Rentre en silence ???

Sysley (409) de Blatière-Bessac : Il bouge etchasse les hommes, pas de faciles de le solliciter comme il faut. Il se tient près à profiter des erreurs des tenues blanches. Avec férocité il réponds aux attaques et met les hommes en danger en tapant aux planches. 5 Carmen et retour.

Ulysse (705) de Rouquette : Placé « cul aux planches » il est prêt pour les attaques. Il faut venir dans son terrain pour poser le crochet avec succès. Ses réponses sont engagées et menaçantes cornes pointées. Les ficelles sont démarmaillées, mais résistent. Il les rentres (1 700€) les gradins roumègues.

Cardinal (601) de Lautier : C’est un sérieux client qui vient sur le sable. Zékraoui y laissera le pantalon et la crainte est du côté des blancs. Sur les meilleures sollicitations ils vient taper aux planches creant le danger. Les raseteurs se surveille et oubli le travail. 3 Carmen et retour en silence ???

Colvert (418) de Chauvet : c’est sur lui que ce fera le classement définitif. Cet habitué de la première place est décidé à ne rien concéder. Il met en danger Marignan qui passe sous le marche pied. Les attributs sont disputés à la limite. Il se défend avec beaucoup d’énergie jusqu’aux planches ou il passe les cornes. Il rentre la seconde ficelle, les jeux sont fait : Cdaenas et colvert sont les vainqueurs.

Saint-Vincent (813) de St Antoine : Il ne va servir qu’à partager les deux Arlésiens : Marignan et Favier. Il est tranquille, presque facile, mais attention il a des réponses vaillante et Favier prend un coup de corne à la jambe. Une décision sereine le prix est attribué aux deux raseteurs.

Meilleur taureau de la 85ème Cocarde d’Or : Colvert de Chauvet

Vainqueur de la 85ème Cocarde d’Or : Joackim Cadenas (9pts), 2ème Youssef Zékraoui (8pts), 3ème Jérèmy Ciacchini (7pts).

Prix des Arlésiens : Vincent Marignan et Maxime Favier (5pts).

Coup de Cœur de la 85ème Cocarde d’Or : Emile Dumas pour son engagement passé et actuel pour la bouvine.

Crédit photos : Michel Naval

ARLES 02

ARLES 04

ARLES 08

ARLES 09

ARLES 10

ARLES 12

ARLES 15

ARLES 17

ARLES 18

ARLES 19

ARLES 21

ARLES 22

ARLES 23

ARLES 24

ARLES 25

ARLES 29

ARLES 31

ARLES 32

ARLES 35

ARLES 36

ARLES 37

ARLES 39

ARLES 42

ARLES 44

ARLES 46

ARLES 47

ARLES 48

ARLES 49

ARLES 52

ARLES 58