Organisateur : CT Le Revivre

Trophée de l’Avenir HT

Président de course : Philippe GIBERT

Délégué FFCC : Denis QUIOT

Une après-midi primée pour Optimus des Baumelles

Optimus obtient le prix en raison de son sérieux en piste, il nous manque son côté barricadier, mais les tenues blanches ne l’on pas assez sollicité. Moka du Rousty a fait une course pleine de volonté et d’engagement. Pour les tenues blanches, une course au petit trot, où Marignan, Errik et Ciaccchini ressorte du lot.

Salmé de Didelot-Langlade :  Il se déplace tout au long des planches. Il répond aux sollicitations avec toutefois des absences. Il aura fait bouger les hommes et aura fait le nécessaire pour l’échauffement des tenues blanches. Il garde une ficelle et retourne au toril en musique.

Jarjaio de Cavallini : Il tient le terrain des planches, sans vraiment se déplacer. Il enchaine les séries et termine ses action tête baissée corne en avant. Sa prestation est gratifiée d’un Carmen.

Quarante-sous de Saint-Antoine : Il cherchera un long moment sa place. Les hommes en profitent pour lui chiper ses attributs principaux. Aux ficelles il se place mieux et se défend avec volonté. Il signe plusieurs actions serrées en fin de temps. Il garde une ficelle et rentre en musique.

Roumié de Saint-Antoine : Avec beaucoup de volonté et de rage il répond aux sollicitations avec des accélérations qui met les tenues blanches en difficulté. Il surveille les départs et anticipe le raset. Plusieurs carmen en piste et pour son retour avec ses ficelles.

Optimus des Baumelles : Immédiatement il est en place pour répondre aux attaques. Il domine le rond et les rasets s’espaces. C’est avec le travail de Ciacchini, Errik ou Marignan que l’on un aperçu de ses capacités. Deux grosses actions sur Auzolle et Marignan en fin de course. Il rentre ses ficelles en musique et les gradins.

Coutard de Fabre-Mailhan : Il finit ses actions aux fils des planches, sans donner l’impression de trop en faire. Il prend toutes les attaques et ne se laisse pas faire par les hommes. Il reste une proie facile et lâche sa deuxième ficelle à la 11ème mn et retourne en musique.

Moka du Rousty : Il termine la course de façon spectaculaire en venant taper fort aux planches. Marignan, Four et Ciacchini seront ses principaux adversaires. Aux ficelles il monte encore plus en pression et les Carmen s’enchainent.

Commentaires : Alain Poussel

Photos : Michel Naval

BELLEGARDE-03

BELLEGARDE-05

BELLEGARDE-07

BELLEGARDE-08

BELLEGARDE-09

BELLEGARDE-11

BELLEGARDE-12

BELLEGARDE-13

BELLEGARDE-15

BELLEGARDE-16

BELLEGARDE-18

BELLEGARDE-19

BELLEGARDE-27

BELLEGARDE-28

BELLEGARDE-30

BELLEGARDE-31

BELLEGARDE-33

BELLEGARDE-35

BELLEGARDE-36

BELLEGARDE-37

 

BELLEGARDE-39

BELLEGARDE-40

BELLEGARDE-41

BELLEGARDE-43

BELLEGARDE-44

BELLEGARDE-47

BELLEGARDE-49

BELLEGARDE-59