Organisateur : CTPR St Martinois

Trophée de l’Avenir HT

Président de Course : Philippe GIBERT

Délégué FFCC : Alain BORG

Timoko, Dantès et Zekraoui se partagent le podium

La course des révélations 2017 s’est déroulée dans un mistral glacial, heureusement que blancs et noirs ont été présents. Zékraoui, meilleur animateur du jour à gauche et Marignan à droite ont mené les raseteurs (Allam, Bressy, Deslys, Marignan, Maurel et Zékraoui) dans une course agréable même si plus de pression aurait permis aux noirs de mieux s’exprimer. Chez les bioù, une belle sélection qui, malgré la pluie de la veille, a su tenir tête aux crochets et ne s’est pas perdue dans cette grande piste symétrique. Dantès pour son côté barricardier et le cocardier Timoko, qui finit là une belle saison, sont salués par le jury

Plein de jus, Hippocampe (114) de la Galère sait se caler le long des planches d’où il bondit quand le blanc en veut à ses bijoux qu’il distribue en 2mn30. Il se durcit pour les ficelles mais ses réponses peuvent être plus franches et font tourner le disque, la 1ère est pour Maurel à la 6ème puis à la 10ème Allam le renvoie au toril avec la musique.

Si Escapaïre (150) de la Salierène privilégie le centre, il surveille et, rapide, il sait enfermer l’homme. En prenant leur distance et en faisant chanter Carmen, les blancs récolte en 9mn cocarde et glands. Venant toujours fort et repoussant le crochet jusqu’aux bois et malgré les tentatives de Zékraoui, il garde ses bobines en musique.

Dissipé, Primadié (010) d’A. Chapelle sait répondreavec conviction et bien défendre avec son dynamisme et ses attributs qu’il cède en 6mn. Toujours très mobile, il peut se lancer dans de belles séries, jouant des cornes devant le fer et devenant de plus en plus féroce. Il rentre ainsi ses pelotes avec Carmen.

Volontaire, le grand Antonio de F. Guillerme change souvent de terrain mais vient avec envie et ses répliques convaincues lui permettent d’entendre le disque et de distribuer en 5mn ses breloques. Toujours participatif et plus stable, il se sait se défendre dans les reprises. Maurel décroche la 1ère ficelles à la 11ème, et malgré la fatigue, le noir rentre sa 2ème en musique.

Mangin (920) du Joncas semble un peu perdu au centre de l’ovale. Il sait en sortir pour jouer de sa vitesse et défendre en musique ses attributs qui tombent en 4mn. Il protège ses bobines dans des vire-vire intenses et c’est Zékraoui qui récolte la 1ère à la 8ème puis Maurel pour la 2ème à la 11ème ; Carmen pour sa rentrée.

Concentré Timoko (025) de Lautier observe et surgit sur tous les blancs. Il faut que les As le lancent dans des séries pour que les crochets récoltent les attributs en 7mn. Les hommes, menés par Marignan et Zékraoui tentent d’atteindre les ficelles, lui, bien placé sait bondir et mettre le fer en difficulté et il rentre ses bobines sur l’air de Bizet et les gradins.

Mobile Dantès (102) de Fournier cherche à faire le ménage, Deslys l’attire en contre-piste et les hommes récoltent au passage les rubans en 4mn. Progressivement plus stable, il se dépense dans de violentes poursuites frappant avec force les bois. Malgré la fatigue, il sauve ses pelotes en musique.

Commentaires : Rémi Honoré (La marseillaise)

Crédit Photo : Michel Naval et Jean Ravoux

ST MARTIN DE CRAU 02

ST MARTIN DE CRAU 04

ST MARTIN DE CRAU 05

ST MARTIN DE CRAU 06

ST MARTIN DE CRAU 07

ST MARTIN DE CRAU 09

ST MARTIN DE CRAU 10

ST MARTIN DE CRAU 11

ST MARTIN DE CRAU 12

ST MARTIN DE CRAU 15

ST MARTIN DE CRAU 19

ST MARTIN DE CRAU 23

ST MARTIN DE CRAU 24

ST MARTIN DE CRAU 26

ST MARTIN DE CRAU 27

ST MARTIN DE CRAU 28

ST MARTIN DE CRAU 30

ST MARTIN DE CRAU 33

ST MARTIN DE CRAU 35

ST MARTIN DE CRAU 37

ST MARTIN DE CRAU 39

ST MARTIN DE CRAU 41

ST MARTIN DE CRAU 43

ST MARTIN DE CRAU 45

ST MARTIN DE CRAU 48

ST MARTIN DE CRAU 49

ST MARTIN DE CRAU 52

 

Plus de Photos : Jean Ravoux