Organisateur : CTPR LE BASTIDON

Course Avenir/Espoir HT

Président de Course : CROUZATIER Christian

Délégué FFCC : BIROT Paule

Amandier l’avenir de Richebois ?

Une bonne après-midi pour l’ouverture officielle des arènes du Bastidon. Pour les taureaux, l’alternance des jeunes et des plus expérimenté a fonctionné. Amandier de Richebois est un sérieux espoir, avec une belle marge de progression au regard de son âge. Pour les tenues blanches, là aussi l’amalgame des pratiques a animé le sable. Un avantage au travail de Deslys et Montesinos survolté.

En premier Gagancièro (036) de la Salierenne se place dans les planches et attend les attaques, il surprend les tenues blanches par sa vitesse. Les poursuites cornes en avant sont vives. Il faut le surprendre pour pouvoir posé la main correctement. Les hommes lâchent et il rentre ses deux pelotes en silence (surprise).

Gachole (811) d’Allard, il n’est pas exemplaire dans son placement, mais il se donne sur les poursuites et chasse fort derrière Deslys. Les hommes bougent avec lui, pour maintenir la pression, le bioù surveille et anile les attaques, il saute à la planche derrière l’homme. Conserve les pelotes rentre en musique.

Minus (274) de Richebois, Il rentre dans le jeu à la trompette, il répond avec vaillance. Puis les hommes prennent le dessus et le taureau perd peu à peu pied face aux attaques. Il se réfugie aux planches et laisse passer un peu plus. Rentre ses ficelles

Pachéco (012) de la Salierenne, Il a beaucoup de volonté, il vient vite sur le raset avec anticipation. Les blancs font pression et le taureau se comporte bien. Aux ficelles la course se gâche, la pression baisse et le bioù joue avec les planches à plusieurs reprises, et passe en contre piste. Garde ses pelotes, rentre avec l’air de Bizet.

Amandier (352) de Richebois, Franc et volontaire il se donne bien, vient au fil des planches, pointant la corne au-dessus du bois. Bien placé il est présent sur toutes les sollicitations. Malgré sa jeunesse, il s’améliore au cours de sa course et s’impose devant des hommes qui se posent des questions. Rentre ses ficelles en musique.

Chamarel (804) d’Allard, Il subit la réserve des hommes au cours de l’après-midi. Il prend tous les rasets avec de la vaillance. Il se donne sur toutes les sollicitations et en paye le prix. Les attributs défilent, il signe quelques belles finitions aux planches. Rentre au bout de 10 mn avec Carmen qui a retenti 4 fois en course.

Crédit Photos et commentaires : Poussel Alain

275A6210

275A6215

275A6237

275A6247

275A6260

275A6282

275A6299

275A6364

275A6384

275A6423

275A6438

275A6442

275A6518

275A6576

275A6610

275A6628

275A6659

275A6713

275A6717

275A6783

275A6814

275A6902

275A6930

275A6957

275A6963