Organisateur : CTPR LOU BOUVAOU

2ème Journée du Challenge Saint-Vincent

Président de Course : MASSARD Christian

Délégué FFCC : RACHTAN Adeline

Une course intéressante, malgré une averse

La 2ème journée du Challenge Saint-Vincent malgré une averse qui a perturbé la course du premier taureau, l’engagement des tenues blanches a permis de continuer la course après quelques minutes d’attente. Le public n’a pas déserté les arènes, et le spectacle qui a suivi leurs a donné raison. Du côté des noirs il faut mettre en évidence Vétilleur et Anis de Plo, Léandre de Gillet et Hurluberlu de Richebois, très jeune, avec de bon principe. Pour les blancs on retrouve en avant Fouque, Martin-Cocher et Matéo.

Vercors (746) de Richebois : Il manque d’énergie par moment, placé près des planches il se réserve pour répondre avec plus d’énergie aux ficelles. La pluie fait son intervention, les blancs restent en retrait. Il rentrera à la 14ème mn avec une ficelle et le disque.

Après 30 mn d’attente, Berlioz (925) de Gillet, se déplace le long des planches et réponds avec volonté aux sollicitations. Les séries s’engagent et il répond avec vaillance. Il se donne sur Fouque jusqu’aux planches, Martin-Cocher est coursé sérieusement et Matéo fait le boulot. Retour avec une ficelle et les honneurs.

Vétilleur (935) de Plo : Il va vite, surprend Michelier qui pose la main sur le frontal. Il a beaucoup de vaillance et ses réponses sont vives. Il accélère encore aux pelotes, oblige tour à tour Faure et Fouque à rompre. Vient finir à la planche derrière Faure. La 1ère ficelle cède après une série soutenue. Il rentre la seconde avec l’air de Bizet.

Anis (0105) de Plo : Il se place d’entrée et attend les attaques. Les hommes hésitent, sur une sollicitation de Martin-Cocher il vient jusqu’au bout et passe la tête. Il faudra 10 mn pour que Zelphati lui prenne sa cocarde. Le terrain des planches reste son domaine et les rasets s’espacent. Il rentre ses bobines avec le disque.

Léandre (223) de Gillet : Il met du cœur à l’ouvrage, ramène aux planches Fouque et pose ses sabots sur le marchepied. Le vire-vire se met en place et les tenues blanches lui mettent la pression, qu’il contient à merveille. Il se défend et ne cède rien, mettant de la méchanceté dans ses réponses. Rentre ses ficelles en musique.

Hurluberlu (373) de Richebois : Il est jeune, il a déjà des bons principes avec des réponses digne de la devise. Ramène Fouque et Matéo aux planches avec méchanceté. Il tient les planches et enchaine les rasets. Il tiendra la piste de la même façon aux pelotes. Sa générosité dans les réponses, l’empêche de terminer son temps. Rentre à la 13ème avec les honneurs.

Crédit Photos et Commentaires : Alain Poussel

275A1259

275A1260

275A1273

275A1298

275A1304

275A1357

275A1362

275A1396

275A1417

275A1419

275A1465

275A1470

275A1562

275A1585

275A1603

275A1608

275A1626

275A1635

275A1656

275A1731

275A1737

275A1755

275A1786

275A1808