Organisateur :   CTPR L’ENCIERRO

1ère Journée Trophée de la famille Chauvet

Président de Course : HERLEMAN Jean-Luc

Délégué FFCC : BLANC Benjamin

Bel après-midi avec Baucis et Fouque

Noirs et blancs s’étaient donné rendez-vous pour la 1ère journée du trophée de la famille Chauvet. La belle participation des blancs présent (N.Bénafitou, Bressy, Deslys, Fouque, Gaillardet, Gros, Moutet et Villard) avec en leadeur Fouque épaulé par Deslys, Moutet et Gros a donné à cette course un bon rythme. Chez les noirs, une bien belle sélection avec une grosse 2ème partie.

Un moment pour que Domino (042) de Lautier se cale. Une fois fait il se concentre, les blancs ont du mal à se lancer, le noir est exigeant, sachant anticiper et surprendre l’homme. Sa grosse attention le rend imprévisible, pouvant partir comme une bombe dans ses ripostes féroces ou charger le tourneur si le départ tarde. Les hommes n’en prennent pas la mesure et le font rentrer avec un pompon et le disque.

 Ruscassier (808) de Caillan : participe avec cœur, répondant volontiers aux invitations et cède en 2 grosses mn cocarde et glands. Les bobines sont l’occasion de réponses en force, derrière Moutet puis Fouque qui valent Carmen, la 1ère ficelle s’effiloche et finit dans le crochet de Gaillardet à la 8ème mn. Moins de rythme ensuite, le noir se déconcentre et réussit à rentrer sa 2ème ficelle avec Carmen.

Mistral (128) de Ricard : vaque sur la piste sans  toujours réagir au travail des hommes. Il progresse et sais avoir des réponses efficaces, repoussant le blanc. En fin de course, la pression monte, le noir s’affirme, devient violent, se lançant dans des séries et dans un tempo soutenu il sauve son 2ème gland en musique.

Les hommes hésitent beaucoup à se lancer face à Baucis (907) de Saumade. Le noir posé contre la planche, surveille et sait bondir pour repousser fort contre le bois. 5mn pour être aux pelotes, elles sont l’objet de gros échanges et d’exploits des blancs, Fouque et surtout Deslys s’y frottent et récoltent Carmen. Sa grosse concentration interdit un travail efficace du fer. L’air de Bizet  et les gradins saluent sa rentrée ficelée.

Très attentif, Belenos (111) de Cuillé sait sauter sur l’homme pour le repousser avec puissance jusqu’aux planches. Les hommes se lancent avec précaution, c’est surtout Fouque qui  subit l’éclair et entend les barrières craquées. 7mn pour la cocarde. 10mn pour en être aux ficelles, Fouque en veut, tente plusieurs fois et récolte la 1ère 2mn avant la fin. La 2ème est pour Générac avec les honneurs et le public.

Le jeune Bacchus (227) de Chauvet est volontaire et les hommes en profitent pour le dépouiller de ses bijoux en 1mn. Toujours très présent sur les invitations, il sait pousser fort et relever avec détermination ses pointes devant les barrières. Malgré un bon travail, le noir cède sa 1ère ficelle à la 8ème mn pour Moutet et c’est encore lui qui met fin à sa course à la 10ème mn avec le disque.

Déterminé, Boumian (102) de Nicollin veut faire mal mais bien en place c’est dans des répliques aux attaques, frappant les planches ou les franchissant avec puissance. Il s’envole derrière Fouque et le plaque contre les tubes. Cette monumentale défense lui permet de rentrer un pompon en musique.

Commentaires : Rémi Honoré (la Marseillaise)

Crédits photos : Alain Poussel

275A3343

275A3347

275A3351

275A3355

275A3383

275A3411

275A3432

275A3469

275A3624

275A3630

275A3666

275A3683

275A3716

275A3796

275A3817

275A3930

275A3936

275A3973

275A3991

275A4027

275A4098

275A4122

275A4125

275A4143

275A4158

275A4230

275A4234