Organisateur : CTPR L’ABRIVADO

Trophée de l’Avenir – Finale du Trophée Louis Thiers

Président de course : FERRAND Xavier

Délégué FFCC : RACHTAN Adeline

Le sérieux de Boucanier reconnu

En gladiateur, Fouque remporte l’animation

Dans une course pleine d’émotions, les 3 jeunes biòu Boucanier, Hagetmau et Mystère décrochent les prix de la 24ème Finale du Trophée Louis Thiers. Le complet Agrinas aurait pu faire partie du podium. Pour les blancs (Avenir : Bressy (7 pts), Favier (2), Fouque (11), Laurent (2), Méric (4) - Honneur : Gaillardet (9), Fougère (4), Matéo (8)), une grosse présence de Fouque qui se fait bousculer par Mystère mais la belle réaction des blancs, en particulier de Marignan qui bondit des gradins, lui permet de bien s’en sortir.

Plein de jus et sérieux, Boucanier - 258 de F.Guillierme ne se laisse pas noyer dans les assauts des blancs, se défendant avec fougue, des séries rapides, frappant la planche ou la franchissant, il cède ses bijoux en 3mn. Les hommes le laissent réfléchir, le noir se concentre, prend de vitesse plusieurs fois, jouant de la tête au touché et à la barrière et malgré un gros travail rentre ses pelotes avec les gradins et Carmen

Des débuts difficiles pour Pin's - 112 d’Agu qui ne réplique pas toujours dans des attaques brouillonnes. Il se reprend pour un combat plus constructif où il sait bien défendre ses attributs devant le fer et les lâche en 5mn. Après du travail, les hommes prennent progressivement leur distance, le noir se durcit et rentre ses bobines avec le disque.

Mobile, Agrinas - 105 de Saint-Pierre trouve sa place et sait bien se défendre dans des attaques denses en tendant les pointes devant le blanc. Il leur faut 5mn pour décrocher cocarde et glands. Avec les hésitations, le noir se révèle féroce, tant dans des vire-vire rapides que dans des conclusions éclairs au bois. Bressy récolte la 1ère ficelle à la 14ème mn. La 2ème pour la case avec la musique.

Très présent, Catalan - 173 de Lautier répond à toutes les propositions avec détermination, piquant plusieurs fois les bras en tournant ses pointes devant le fer. Dans un travail intense les hommes récoltent en 2mn30 ses attributs puis prennent du recul, le biòu prend confiance, bondissant quand le crochet se lance, jouant de la tête, il surclasse les hommes et rentre ave Carmen ses 2 ficelles.

Un petit moment de répits pour Hagetmau 120 de la Galère qui reconnait le cercle, puis en place, les hommes l’assiègent, le noir résiste, présentant ses aiguilles devant le fer, poursuivant avec force le raseteur, frappant, passant la tête aux bois, et malgré un nombre considérable d’attaques, il faut attendre la dernière mn pour le déstabiliser et qu’il rende ses 2 glands. Les 2 ficelles en musique rentrent au toril.

Mystère - 237 d’A. Chapelle bien en place, répond volontiers quand Fouque se fait surprendre, passe un long moment sur la tête du noir, accroché aux cornes, et s’en dégage sans mal. Le noir s’en sort ragaillardi, Fouque aussi. Les hommes hésitent, Fouque y va et la discussion avec le biòu est payante et récolte la 1ère ficelle à la 12ème mn. La 2ème au toril avec Carmen.

Au commencement dissipé, Maestro - 250 (hp) de Gillet se stabilise mais les hommes, en l’absence de Fouque sorti, sont moins présents, c’est dommage le noir sait avoir des réponses rapides, tapant la planche. 5mn pour la récolte des bibelots. Laurent et Gaillardet tentent la confrontation et entendent Carmen. Il rentre ses ficelles avec le disque.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédits Photos : Michel Naval

ROGNONAS (4)

 

ROGNONAS (8)

 

ROGNONAS (9)

 

ROGNONAS (12)

 

ROGNONAS (14)

ROGNONAS (16)

ROGNONAS (17)

ROGNONAS (18)

ROGNONAS (19)

ROGNONAS (21)

ROGNONAS (22)

ROGNONAS (23)

ROGNONAS (25)

ROGNONAS (28)

ROGNONAS (29)

ROGNONAS (30)

ROGNONAS (32)

ROGNONAS (34)

ROGNONAS (37)

ROGNONAS (38)

ROGNONAS (40)

ROGNONAS (47)

ROGNONAS (52)

ROGNONAS (73)

ROGNONAS (75)

ROGNONAS (77)

ROGNONAS (78)

ROGNONAS (79)

ROGNONAS (81)

 

En gladiateur, Fouque remporte l’animation

Dans une course pleine d’émotions, les 3 jeunes biòu Boucanier, Hagetmau et Mystère décrochent les prix de la 24ème Finale du Trophée Louis Thiers. Le complet Agrinas aurait pu faire partie du podium. Pour les blancs (Avenir : Bressy (7 pts), Favier (2), Fouque (11), Laurent (2), Méric (4) - Honneur : Gaillardet (9), Fougère (4), Matéo (8)), une grosse présence de Fouque qui se fait bousculer par Mystère mais la belle réaction des blancs, en particulier de Marignan qui bondit des gradins, lui permet de bien s’en sortir.

Plein de jus et sérieux, Boucanier - 258 de F.Guillierme ne se laisse pas noyer dans les assauts des blancs, se défendant avec fougue, des séries rapides, frappant la planche ou la franchissant, il cède ses bijoux en 3mn. Les hommes le laissent réfléchir, le noir se concentre, prend de vitesse plusieurs fois, jouant de la tête au touché et à la barrière et malgré un gros travail rentre ses pelotes avec les gradins et Carmen

Des débuts difficiles pour Pin's - 112 d’Agu qui ne réplique pas toujours dans des attaques brouillonnes. Il se reprend pour un combat plus constructif où il sait bien défendre ses attributs devant le fer et les lâche en 5mn. Après du travail, les hommes prennent progressivement leur distance, le noir se durcit et rentre ses bobines avec le disque.

Mobile, Agrinas - 105 de Saint-Pierre trouve sa place et sait bien se défendre dans des attaques denses en tendant les pointes devant le blanc. Il leur faut 5mn pour décrocher cocarde et glands. Avec les hésitations, le noir se révèle féroce, tant dans des vire-vire rapides que dans des conclusions éclairs au bois. Bressy récolte la 1ère ficelle à la 14ème mn. La 2ème pour la case avec la musique.

Très présent, Catalan - 173 de Lautier répond à toutes les propositions avec détermination, piquant plusieurs fois les bras en tournant ses pointes devant le fer. Dans un travail intense les hommes récoltent en 2mn30 ses attributs puis prennent du recul, le biòu prend confiance, bondissant quand le crochet se lance, jouant de la tête, il surclasse les hommes et rentre ave Carmen ses 2 ficelles.

Un petit moment de répits pour Hagetmau 120 de la Galère qui reconnait le cercle, puis en place, les hommes l’assiègent, le noir résiste, présentant ses aiguilles devant le fer, poursuivant avec force le raseteur, frappant, passant la tête aux bois, et malgré un nombre considérable d’attaques, il faut attendre la dernière mn pour le déstabiliser et qu’il rende ses 2 glands. Les 2 ficelles en musique rentrent au toril.

Mystère - 237 d’A. Chapelle bien en place, répond volontiers quand Fouque se fait surprendre, passe un long moment sur la tête du noir, accroché aux cornes, et s’en dégage sans mal. Le noir s’en sort ragaillardi, Fouque aussi. Les hommes hésitent, Fouque y va et la discussion avec le biòu est payante et récolte la 1ère ficelle à la 12ème mn. La 2ème au toril avec Carmen.

Au commencement dissipé, Maestro - 250 (hp) de Gillet se stabilise mais les hommes, en l’absence de Fouque sorti, sont moins présents, c’est dommage le noir sait avoir des réponses rapides, tapant la planche. 5mn pour la récolte des bibelots. Laurent et Gaillardet tentent la confrontation et entendent Carmen. Il rentre ses ficelles avec le disque.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédits Photos : Michel Naval