Organisateur :   COMITE DES FETES

Trophée de l’Avenir Hors Trophée – 30ème Taù d’Or

Président de Course : FASSI François

Délégué FFCC : MOUIREN Roger

Lou Vistre au-dessus du lot

Des gradins plein, la Gardounenque et les Arlésienne tout était présent pour créer l’ambiance d’une grande finale. Un bel hommage à Benjamin Villard pour sa dernière course dans les arènes de Saint Rémy de Provence. On attendait Joyko des termes vainqueur en 2017, sa prestation pleine de sérieux, n’a pas fait mieux que Lou Vistre de Lagarde qui est à la fois sérieux et spectaculaire. Un bon point à Glanum de Richebois. Pour les blancs si Bouhargame et Marignan ont fait le maximum, les autres on fait du bon boulot. Un coup de Chapeau à Lucien Palix créateur de ce trophée il y a 30 ans.

Octopus (410) de Lagarde : Se place rapidement et répond aux rasets à la façon d’un simple cocardier. Il lui manque l’énergie d’un taù. Il le montrera sur une poursuite derrière Bouhargame et c’est tout. Il écoute le disque pour son retour au toril.

Novi (302) du Pantaï : Attentif, il change de terrain en contrôlant les angles. Il prend avec volonté les séries. Marignan, Bouhargame et Matéo le sollicite en tirant le raset au maximum. Il reste sans grande réaction. Retour au toril avec l’air de carmen.

Glanum (467) de Richebois : c’est sa première sortie, il le montre dès son entrée en piste, il saute en contre-piste seul. Il se reprend et prend les attaques de façon classique. Il a de la volonté pour répondre, mais s’essouffle rapidement. Retour avec le disque.

Joyko (213) des Termes : Il a l’auréole de 2017, toujours aussi sérieux. Placer pour répondre à toutes les sollicitations. Avec beaucoup d’engagement il enferme Marignan et Matéo. A la 8ème minutes enferme Bakloul et le rattrape, lui inflige une pointe sur le saut. Sur la fin Marignan et Bouhargame seront les seuls à s’engager. Carmen pour le retour avec les gradins.

Fier (351) de Nicollin : Il trouve facilement sa place et répond avec beaucoup de vitesse aux attaques. Moutet et Marignan s’en rendent vite compte. Il reste dans le terrain des planches et surveille les blancs. Il suit Bouhargame en contre-piste. Prend bien les séries, rentre en musique.

Estoril (514) de J. Bon: Prend deux chocs d’entrée, d’abord contre un poteau puis le mur après Moutet. Il laisse beaucoup de force en contre piste. Il lui en reste tout de même pour suite Améraoui et taper sur Bouhargame. Retour au toril avec les honneurs et beaucoup de d’espoir.

Anibal (419) de Rouquette : Il garde la planche, et répond avec une belle anticipation sur le raset. Sa vitesse est un gros handicap pour les hommes et tour à tour il les met en difficultés. Ses réponses se terminent la corne au-dessus des planches. Rentre avec le disque et les gradins.

Lou Vistre (303) de Lagarde : Se cale dans les angles. Les attaques se concluent par de magistrales actions au-dessus des bois. Voilà un véritable Taù, qu’il faut respecter. Une très grosse action sur Bouhargame. Marignan d’abord dans les cornes finis avec le Taù en contre-piste et déclenche les applaudissements. Il rentre en musique et le Taù d’Or entre les cornes.

Palmarès : Taù d’Or : Lou vistre de Lagarde – Taù d’Argent : Joyco des Termes – Taù de Bronze : Glanum de Richebois.

Meilleurs animateurs : Bouhargame J. et Marignan V.

Commentaires et Crédits Photos : Alain Poussel

SAINT-REMY (11)

SAINT-REMY (13)

SAINT-REMY (14)

SAINT-REMY (15)

SAINT-REMY (16)

SAINT-REMY (18)

SAINT-REMY (19)

SAINT-REMY (20)

SAINT-REMY (22)

SAINT-REMY (24)

SAINT-REMY (26)

SAINT-REMY (28)

SAINT-REMY (29)

SAINT-REMY (35)

SAINT-REMY (36)

SAINT-REMY (42)

SAINT-REMY (44)

SAINT-REMY (48)

SAINT-REMY (50)

SAINT-REMY (51)

SAINT-REMY (52)

SAINT-REMY (54)

SAINT-REMY (56)

SAINT-REMY (57)

SAINT-REMY (59)

SAINT-REMY (62)

SAINT-REMY (63)

SAINT-REMY (64)

SAINT-REMY (67)

SAINT-REMY (69)

SAINT-REMY (74)

SAINT-REMY (79)

SAINT-REMY (87)