Organisateur : CTPR LA BALLESTILLA

Finale du Trophée Honneur

Président de Course : Aurélien LAGET

Délégué FFCC : Christophe LOUCHE

Tourtoulen, bioù de l’après-midi

Dans une agréable finale du trophée Honneur, Moutet nous montre encore une fois son sérieux, grapille deux places dans le Trophée et remporte sans conteste le prix du meilleur animateur de l’après-midi.

Un bon travail de tous les hommes (Aliaoui (1,5), Clarion (4,5), Gaillardet (3), Gougeon (3), Jourdan (3), Matéo (3), Miralles (invités d’honneur), Moutet (27), Oudjit (3) et Pradier (6), souvent plus timides au temps des ficelles a permis de mettre en relief des noirs pas toujours faciles. Côté bioù, leur sérieux  a souvent fait hésiter les blancs. A ce jeu c’est Tourtoulen  et ses répliques qui remporte le prix du jour. Le Trophée 2018 est remporté sans suspense par Martin-Cocher (347 pts), blessé et sans crochets cet après-midi qui nous a régalé toute la saison, suivi de Clarion (259,5 pts) et Oudjit (229 pts).

Un moment noyé dans la tempête blanche Roumié (964) de Saint-Antoine se pose pour tenir tête aux hommes, venant volontiers en agitant les cornes fort. Malgré les assauts, il faut 6 mn pour picorer les fruits. Le rythme des bobines lui permet de ce concentrer, bondissant devant les sollicitations, il sait suivre loin, aiguilles tendues. Cette défense lui permet de rentrer ses ficelles avec le disque.

Rêche et dur, Caberne (050) de Raynaud est difficile à travailler. Après un long moment de reconnaissances. Les hommes en prennent la mesure et tentent de le toucher. Mais sa méchanceté rend les attaques risquées. Quand il part c’est avec puissance, poursuivant en secouant le mourre derrière le crochet jusqu’aux planches qu’il frappe avec violence. Pompons aux cornes, les gradins et Carmen le raccompagne au toril.

Dynamique, Bayard (973) de Nicollin est présent sur toutes les offres et son esprit chevaleresque lui fait distribuer en 2mn30 ses bijoux. Les blancs ne mettent pas le tempo nécessaire et donne au noir la possibilité de prendre le dessus. Malgré une bataille finale dense, où le noir se défend avec courage, les fers ne décrochent pas les bobines qui rentrent avec la musique.  

Calé contre le bois, Tourtoulen (9106) de Saumade baisse la tête devant le crochet après avoir bondit sur le raseteur. Cette détermination permet aux blancs de moissonner les attributs en 3mn. Ses répliques en force, cornes tendues, pouvant repousser jusqu’aux bois, posent des soucis. Dans un travail régulier les hommes essayent et épluchent en vain, les pelotes rentrent sur le disque.

Répondant a chaque invitation, Esquirol (917) de Saint-Pierre cède en 1mn30 ses bijoux. Moins de présence des raseteurs permet au noir de nous montrer sa patience. Sachant faire des séries, il se complique et se durcit progressivement même s’il sait accélérer avec Carmen derrière Gaillardet. Il rentre ses pelotes avec les honneurs.

Plein d’envie, Ursin (8105) de Plo tombe dans le piège du jeu et les hommes le font courir dans les vire-vire et mettent 3mn pour l’envol des rubans. Les blancs prennent du recul, le noir monte en méchanceté et en concentration sachant sauter sur le blanc qui en veut à ses bobines. De plus de plus féroces, secouant les pointes, les derniers brins de la 1ère ficelle donnent lieu à un beau combat gagné par Fougère à la 11mn. La 2ème au toril en musique.

Lui aussi volontaire, Kouros (022) de Fabre-Mailhan (HP) réplique fort et il faut 3mn pour la chute des bijoux. Un temps  perdu au centre, le bioù retrouve la planche pour des réponses puissantes, frappant le bois. Montant en puissance et malgré le travail des blancs, il faut attendre la dernière minute pour qu’Oudjit la 1ére ficelle. La 2ème au toril avec le disque.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédit Photos : Michel Naval

AIMARGUES (6)

AIMARGUES (11)

AIMARGUES (12)

AIMARGUES (14)

AIMARGUES (15)

AIMARGUES (18)

AIMARGUES (21)

AIMARGUES (23)

AIMARGUES (24)

AIMARGUES (27)

AIMARGUES (28)

AIMARGUES (29)

AIMARGUES (30)

AIMARGUES (33)

AIMARGUES (34)

AIMARGUES (36)

AIMARGUES (37)

AIMARGUES (38)

AIMARGUES (40)

AIMARGUES (41)

AIMARGUES (42)

AIMARGUES (43)

AIMARGUES (45)

AIMARGUES (46)

AIMARGUES (47)

AIMARGUES (50)

AIMARGUES (56)