Organisateur : CTPR L'encieiro

Niveau Avenir

Président de course : Nicolas BELTRI

Délégué FFCC : Roger MOUIRENC

Une course toute en puissance de Vivario

El mahboub s'impose aux points

Pour la finale du Trophée de la famille Chauvet, Vivario de la manade de Méjanes à fait l'unanimité tant sa course fut pleine. Dans la course de dimanche, le prix du meilleur taureau revient à cette même manade. Pour les raseteurs : Allam, Barbie, Bernard, Denis, El Mahboub, Fouque, Laurier, Montesinos et Orcel, pour les tourneurs : Bunuel, Grando et Moutet. Si Montesinos remporte le prix du meilleur animateur, aux points, c'est El Mahboub qui s'impose.

Soliman (133) de Bon : Il trouve immédiatement sa place et impose aux hommes son rythme en venant taper avec le poitrail derrière le raseteur. Il faut venir le chercher dans son terrain et la réaction est forte. Barbie est coursé et ramené aux planches violemment. Retour en musique.

Coutard (952) de Fabre-Mailhan : Prend du rythme lentement, mais bien en course il tient tête aux tenues blanches en venant sur toutes les sollicitations. Il finit ses poursuites à la planche en jouant des cornes. El Mahboub subit une grosse action. Bonne prestation retour avec l'air de Bizet.

Roccio (326) de la Galère : Il se place loin des planches et devient une proie facile pour les raseteurs. Il montre de la vivacité dans ses poursuites. Une course sans relief. Retour en silence.

Caruso (717) de Saumade : Son expérience lui permet de gérer la course à son avantage. Anticipant les démarrages des hommes, il coupe le terrain, Fouque doit rompre. Les tenues blanches sont misent en difficultés et le taureau domine. Retour au toril avec le disque.

Montego (356) de Lautier : Après quelques hésitations des hommes en blanc. Bernard le sollicite de belle façon et le taureau vient vite cornes en avant. Il est dangereux avec ses pointées et longtemps les blancs bataillerons pour les glands. Bernard récupère les deux. Carmen pour son retour.

Vivario (372) de Méjanes : Dès le début de sa course, la prestation prend une autre dimension. Orcel ouvre le bal avec un raset et une poursuite qui se termine de manière forte. Les grosses actions se multiplient, Les hommes montent eux aussi en pression et la course devient magnifique. Le public enthousiasme plébiscite les hommes. Retour en musique avec l'ovation.

Bellori (369) de Nicollin : Le taù d'Or 2019, n'a rien perdu de sa fougue, il vient finir ses actions à la planche et saute derrière l'homme quand les poursuites sont engagées. Il termine la course avec une belle note de plaisirs. Retour en musique.

Trophée de la Famille Chauvet :

Meilleur raseteur aux points : El Mahboub Youssef

Meilleur animateur : Montésinos Gabriel

Meilleur Taureau : Vivario de Méjanes

_DSC6938

_DSC6946

_DSC6959

_DSC7003

_DSC7026

_DSC7054

_DSC7061

_DSC7069

_DSC7086

_DSC7105

_DSC7114

_DSC7126

_DSC7175

_DSC7176

_DSC7181

_DSC7235

_DSC7253

_DSC7258

_DSC7312

_DSC7315

_DSC7327

_DSC7346

_DSC7366

_DSC7391

_DSC7411

_DSC7456

_DSC7494

_DSC7502

_DSC7522