Organisateur : CT des Alpilles – St Rémy de Provence

Trophée de l’Avenir

Président de Course : François FASSI

Délégué FFCC : Frédéric NIGUET

Les attaques sévères de Timo

Marignan anime les blancs

Par rapport à dimanche dernier, ce samedi moins de monde dans les gradins mais de sérieux noirs en piste et une équipe blanches étoffée. Lou Basso et Anis en première partie et surtout Timo, puis Hurluberlu en 2ème ont donné de la ficelle à retordre aux crochets. Les hommes (Bernard, Bressy, El Mahboub, N. Favier, Marignan, Mateo (sort au 5ème avec une entaille au bras), Michelier, Monleau), menés par Marignan n’ont pas toujours été constants et su répondre face aux noirs, Hurluberlu aurait par exemple mérité plus d’attention.

Des débuts brouillons pour Eden (110) de Caillan qui se reprend dans des réponses affirmée, secouant les cornes devant le fer, il faut 5 mn pour glaner les attributs. Les blancs ont du mal à le contenir mais quand il se peut se concentrer il sait bien démarrer, enfermant Bernard, il rentre ses ficelles.

Mobile, Lou Basso (419) de Didelot Langlade sait se poser et bondir sur toutes les propositions pour poursuivre piques tendues. Convaincu, il défend ses bijoux que les hommes ont du mal à picorer, en 9mn. Moins de pression, le noir continue de s’affirmer et rentre ses pelotes avec Carmen.

2 mn pour reconnaître la piste, puis Anis (246) de Méjanes se retrouve et bondit derrière le blanc (El Mahboub, Bernard deux fois), les crochets sont de plus en plus actifs et 9 mn pour l’envol des cocarde et glands. Marignan décroche la 1ère bobine à la 11ème mn et blessé à l’œil le noir rentre 1 mn plus tard.

20 s et Timo (307) de Caillan en est aux ficelles, vaillant le noir se livre dans des séries rapides et affirmées. Après un long séjour en contre-piste, il lance la foudre derrière le blanc et fait chanter 3 fois Carmen dans des actions spectaculaires que concluent Matéo en récoltant la 1ère ficelle à la 11ème mn. La 2ème à la case avec les honneurs.

Les hommes ont du mal à fixer Hurluberlu (373) de Richebois qui attentif fait reculer et hésiter les crochets. Plus actifs, les blancs savent le solliciter mais le noir réplique avec puissance et conviction. A la 11ème mn Matéo se fait piéger et touché au bras sort. A la reprise, moins de présence, Marignan lève le chiffon rouge à la 13ème mn, les pompons au toril en musique.

Misanque (324) de Didelot Langlade impressionne, les hommes prennent leur distance, le bióu se perd au centre. Peu d’actions mais le noir se défend bien, jusqu’aux bois avec force. A la 10ème mn, les hommes s’activent et raclent la cocarde. Le noir aurait mérité plus d’attention, dommage, les glands au près.

Le grand et massif Busnel (141) de Méjanes s’affirme en piste avec entrain et se défend en puissance, les blancs arrivent à le lancer et il faut 7 mn pour la chute des breloques. Le noir joue des cornes avec efficacité mais El Mahboub tire la 1ère ficelle à la 14ème mn, la 2ème rentre.

Commentaires : Rémi Honoré

Crédits Photos : Michel Naval et Alain Poussel

_DSC3665

_DSC3677

_DSC3740

_DSC3776

_DSC3777

_DSC3792

_DSC3857

_DSC3872

_DSC3873

_DSC3883

_DSC3890

_DSC3912

_DSC3919

_DSC3941

_DSC3978

_DSC3979

_DSC4070

_DSC4087

_DSC4118

_DSC4132

_DSC4175

_DSC4247

_DSC4248

_DSC4249

_DSC4267

_DSC4287

_DSC4318

_DSC4347

_DSC4370