Organisateur : SAS Ludi Arles Organisation

Trophée des As

Président de Course : Philippe GIBERT

Délégué FFCC : Benjamin BLANC

Les meilleurs pour ce début de Féria

Muiron et Zékraoui au-dessus du lot

Avec tout le faste qu’il se doit, cette course ouverture de la Féria Pascale d’Arles a réuni en piste Arlésiennes, Gardians et pena. A la capélado était présent le gratin des hommes en blancs : Améraoui, Bernard, Bouhargane, Cadenas, Chekade, Ciacchini, Dunan, El Mahboub, Lopez L., Marignan et Zékraoui, aidé des tourneurs : Bénafitou, Dumont, Gleize, Miralles et Ull. Youssef s’est imposé pour le prix Lucien Volle, Cadenas avec des rasets au millimètre fait dresser les gradins. Pour les deux, un passage à l’infirmerie est le signe de leur engagement. Pour les noirs Muiron déjà très en forme tient tête aux hommes. Les autres moins présents ont été de bonne tenue tout de même. Remise des récompenses en piste par le maire M. De Carolis et ses adjoints.

Clan-clan (0133) de Laurent : Un début où le taureau vadrouille sans vraiment se donner la peine de montrer sa participation au jeu. En plus, il baisse le pied pour les dernières minutes. S’il a entendu 3 fois Carmen en piste, il sort en silence.

Marapan (086) de Cuillé : Il se déplace beaucoup en parcourant la piste, répondant çà et là aux sollicitations des hommes. Sa course reste sans vraiment de grosses empoignades. Une course en demi-teinte.

Chicharito (909) de Caillan : Il est la vivacité à plein régime. Il appuie ses poursuites, coupe le terrain en anticipant surtout à droite. Il enthousiasme les gradins par ses enfermés. Cadenas termine dans le berceau des cornes. De grosses actions à mettre à la prestation de ce cocardier. Retour en musique.

Muiron (956) du Ternen : D’entrée, il trouve sa place le cul collé aux planches, de là il domine la bande de tenues blanches. Il se fait respecter par sa vitesse et son placement. Il pointe Cadenas au bras et oblige Zékraoui à passer par l’infirmerie. Il domine tout son monde, rentre une ficelle avec le disque et les applaudissements.

Octave (408) de Cuillé : Un très gros taureau, qui répond bien aux sollicitations et qui n’hésite pas à finir poser sur le marchepied.  Un peu entrepris pour ses plus beaux bijoux, il se reprend aux ficelles et offre une belle résistance. Les actions se terminent de plus en plus fort. Il rentre en musique et les applaudissements.

Titan (952) de Laurent : A sa sortie il manque d’énergie, il est nécessaire de le bousculer pour avoir une réponse. Prend du rythme au fur et à mesure. Il finira sans vraiment donner beaucoup de vivacité à la course. Retour avec Carmen.

Trophée des As : Zékraoui 8.5pts, Cadenas 5.5pts, Marignan 4pts, Bernard 2pts, Chékade 2pts, Bouhargane 2pts, El Mahboub 2pts, Martin F. 1.5pts

Commentaires : Alain Poussel

Crédit photos : Michel Naval

_DSC2029

_DSC2089

_DSC2093

_DSC2137

_DSC2160

_DSC2228

_DSC2244

_DSC2271

_DSC2294

_DSC2360

_DSC2361

_DSC2451

_DSC2459

_DSC2481

_DSC2516

_DSC2538

_DSC2600

_DSC2602

_DSC2622

_DSC2675

_DSC2723

_DSC2765

_DSC2776

_DSC2780

_DSC2878