Alleins 18 mars 2017

Organisateur : CTPR le Bastidon

Président de Course : Christian CROUZATIER

Délégué FFCC : Adeline RACHTAN

 

Une course apéritive bien agréable

Sous un petit vent qui nous rappelle que l’hiver n’a pas fermé sa porte, la 1ère course 2017 du Bastidon fut, comme souvent dans ce coin de Provence, dynamique et plaisante : noirs et blancs (Deslys, J. Martin, Matéo, Maurel, Pradier et Sabot) ont été à la hauteur nous offrant quelques bons moments. Dans la belle sélection de cornes mise en relief par Deslys et Matéo, en forme et pleins d’envie, épaulés par Pradier et Sabot, la jeune détermination de Pacheco et la confirmation de Mistral sont à retenir.

Mobile, Garigouille (030) de la Saliérène, armé de ses longues cornes, se défend en baissant la tête sans toujours suivre. Il faut 4 mn pour qu’il rende cocarde et glands. Plus stable, même s’il peut se disperser, ses réponses sont parfois franches et la 1ère bobine finit dans le crochet de Matéo à la 12ème mn. De plus en plus attentif, il progresse dans ses répliques sachant anticiper et sauve sa 2ème pelote. 1 Carmen en course.

La nuée blanche tombe sur les banes de Tiago (927) de Fournier, le noir réplique avec force et envie acceptant des séries et se fait grappiller ses rubans en 1mn30. Si la charge blanche est moins forte, ses répliques restent féroces, nous offrant de beaux vire-vire. Dans cette lutte, il cède ses ficelles à Pradier à la 8ème mn puis à la 14ème mn. Il rentre avec les honneurs + 4 disques en piste.

Déterminé, Tarquin (953) de la Galère répond volontiers aux assauts et résiste bien et, cocarde et pompons tombent en 3 mn. Les blancs hésitent, quand il est sollicité, ses réponses en force, jouant le jeu et les séries, animent le cercle rouge pour une récole à la 8ème mn de la 1ère ficelle par Maurel. Avec la 2ème bobine, beaucoup de réflexions humaines et malgré l’offensive finale, il la garde en rentrant au toril avec la musique + 1 autre fois.

Le massif Pacheco (022) de la Saliérène nous offre des répliques déterminées, sachant se lancer dans des séries. Cette défense protège 4mn30 le ruban rouge. Toujours concentré, accélérant devant la planche, il met les hommes en difficulté et il faut attendre la 11ème mn pour que les glands tombent. Moins travaillé, il reste féroce et garde ses ficelles à son retour avec l’air de Bizet + 2 Carmen.

Plein de jus, Puchano (928) de la Galère tourne en bourrique sous la charge des raseteurs, courant dans tous les sens. Il perd cocarde et glands en 3 mn. Moins sous pression, le biòu se révèle attentif, répliquant avec force, se lançant dans des vire-vire, l’arrivée à la planche étant féroce. Il cède ses ficelles à Deslys à la 10ème mn et à Maurel 1 mn plus tard et rentre en musique + 3 fois sur le sable.

La réputation de Mistral (844) de Fournier fait réfléchir les blancs, leurs rasets sont calculés et précis. Les répliques noires sont rapides et vigoureuses, défendant ses attributs âprement et la moisson blanche est lente, Sabot le tire plusieurs fois dans les planches et entend Carmen. 9 mn pour en être aux ficelles. De plus en plus dur, il les garde à son retour avec Carmen déjà entendu 2 fois en piste.

Commentaires : Rémi Honoré

Photos : Poussel A.

IMG_0952

IMG_0953

IMG_0959

IMG_1003

IMG_1017

IMG_1026

IMG_1029

IMG_1069

IMG_1087

IMG_1115

IMG_1134

IMG_1180

IMG_1187

IMG_1202

IMG_1217

IMG_1257

IMG_1280

IMG_1320

IMG_1336

IMG_1341

IMG_1351

IMG_1392

IMG_1421

IMG_1435

IMG_1445

IMG_1478

IMG_1486

IMG_1491