La capelado

18 juillet 2019

Fontvieille 14.07.2019

Organisateur : CTPR Fontvieillois

Trophée Avenir – 2ème Journée du Crochet d'Argent Espoir

Président de Course : Philippe BAYLE

Délégué FFCC : Alain BORG

Un bon lot d'espoir de la manade Chauvet

Pour le 14 juillet, la manade Chauvet honorait 30 ans d'amitié avec le club taurin local. Une course qui regroupait 5 espoirs de 6 ans et un ancien de 10 ans. En première partie Dangeville et en seconde Damadeus et Quartz porte tous les espoirs de cette manade au long et glorieux passé. Un peu plus de rigueur de la par de la direction aurait discipliné les tourneurs. Un Carmen général a ponctué la course, largement mérité. Pour les blancs Gaillardet, Lopez, Laurent, Sanchis et Martin-cocher sont à mettre en avant.

Cavare (347) de Chauvet : Il a des difficultés à tenir sa place dans la piste. En début de course passe en contre-piste seul. Au fur et mesure il prend place et s'améliore pour terminer avec quelques belles actions. Lopez, Laurent et Gaillardet seront ses principaux partenaires de jeu. Rentre en musique.

Dangeville (351) de Chauvet : Il possède déjà du placement et son attention en font un client sérieux. Il déplace intelligemment, sa vitesse et un atout qui met les tenues blanches en difficulté. Il vient finir ses actions cornes en avant sur Sanchis, Bressy et Gaillardet. Garde sa 2ème ficelle et rentre avec les honneurs.

Marguaï (377) de Chauvet : Il visite un peu la contre-piste, puis quand il met en route il est sérieux, rapide et vif dans ses réponses. Il accélére fortement derrière Lopez et à l'arrivée saute sur l'homme. Enferme Gaillardet, et pointe les cornes sur Martin-Cocher. Réintègre le toril avec Carmen.

Craven (905) de Chauvet : Le plus vieux de la sélection, il apporte l'expérience de la course. Calé dans les planches il s'impose. Placé devant le toril, il oblige aux tenues blanches de venir le chercher sur sont terrain. Il faut la maîtrise de Sanchis, Martin-Cocher et Gaillardet pour le sortir de son refuge. Il gardera ses ficelles et rentre avec un Carmen appuyé.

Damadeus (357) de Chauvet : Aux rubans il subit une avalanche de raset de la par des tenues blanches. Aux ficelles changement d'attitude, il tient le terrain des planches et répond avec beaucoup de volonté en sautant derrière Sanchis et Jaubert. Il rentrera ses ficelles, le disque est joué et le public est satisfait.

Quartz (362) de Chauvet : Il est la touche spectaculaire de l'après-midi. Un bonne dizaine d'actions sur Bressy, Gaillardet, Laurent et Martin-Cocher. Il tient la piste avec des interventions toutes en vitesse et pleines d'énergie. Il est le bouquet final d'une course intéressante. Garde ses ficelles avec en prime Carmen.

Commentaires et Photos : Alain Poussel

Fontvieille 01

Fontvieille 02

Fontvieille 03

Fontvieille 04

Fontvieille 05

Fontvieille 06

Fontvieille 07

Fontvieille 08

Fontvieille 09

Fontvieille 10

Fontvieille 11

Fontvieille 12

Fontvieille 13

Fontvieille 14

Fontvieille 15

Fontvieille 16

Fontvieille 17

Fontvieille 18

Fontvieille 19

Fontvieille 20

Fontvieille 21

Fontvieille 22

Fontvieille 23

Fontvieille 24

Posté par poulain13 à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Fos sur Mer 13.07.2019

Organisateur : CTPR Le Galejon

Trophée des As - Trophée Gustave Berthet

Président de course : Philippe GILBERT

Déléguée FFCC : Laure SERVAIS

Les belles joutes de Primadié récompensées

Ciacchini sur son sable domine la course

Le public concentré à l’ombre a pu voir un agréable Trophée Gustave Bertet. Les hommes (As (course coef. : 0,5) : Aliaga (3 pts), Cadenas (3, disparait au 5ème), Chekade (5,5), Ciacchini (8,5), Favier (6), Félix (7,5), J. Martin (2) - Honneur : Ferriol, Moutet (2)) ont su mener la course dans un bon rythme sans grosse pression. Ciacchini devant son public remporte les prix de meilleur animateur et de meilleur raseteur. Côté noir, si Montesquieu s’est fait remarquer par son sérieux, c’est Primadié au grand cœur qui gagne.

Espadon (150) de Gillet entame l'après-midi dans un rythme monotone où les blancs insistent peu, le noir n'est pas toujours participatif. 8mn pour les attributs et les ficelles entrent au toril.

Plus d'animation avec Ullin (812) de Plo, les hommes y vont volontiers, le noir participe avec conviction et 2mn pour les bijoux. Le travail blanc sans pression ennuie le noir qui peut s'échapper. Quand il est sollicité, il répond ave envie, sachant faire des vire-vire, la 1ère bobine pour Favier à la 13ème mn, la 2ème pour les près avec le disque.

Déterminé, St Eloi (654) de la Galère bondit sur les hommes qui tentent et lâche en 2 mn ses attributs. Souvent sur la défensive au départ, quand il réplique c'est avec force, repoussant l'homme jusqu'aux bois, frappant derrière Cadenas. Ciacchini crochète la 1ère ficelle à la 10ème. Moins de pression blanche, la 2ème rentre en musique à Mas Thibert.

D'entrée dans sa course, Montesquieu (749) de Lautier attentif surprend Favier et lâche en 2mn ses cocarde et glands, s'il change souvent de terrain, le noir est concentré sachant répondre avec vitesse en particulier derrière Ciacchini puis Cadenas et c'est Cadenas à la 10ème mn que enlève la 1ère ficelle après le jeu de la tornade blanche pour les derniers brins. Sa régularité permet aux blancs d’éplucher et Ciacchini dans la dernière mn racle la 2ème bobine. Carmen pour sa rentrée.

Moins d'une mn et Primadié (010) de A. Chapelle a perdu ses breloques. Joueur et attentif le noir répond avec envie dans des répliques féroces, enferme Ciacchini et repousse puissamment Aliaga. Les hommes profitent de cette participation pour effilocher les bobines dans une succession d'assauts, la 1ère pelote pour Chekade. Toujours le même rythme et la 2ème pour Félix à la 13ème mn. La musique pour sa rentrée.

En puissance, Boucanier (258) de F. Guillierme percute derrière Favier et dans une succession d’intenses rasets distribue en 90s cocarde et glands. Moins de passion blanche, le noir sait se poser et se concentrer pour des réponses affirmées, secouant la tête devant le fer. 8 mn pour qu’Aliaga mette fin à la 1ère ficelle et la 2ème à la 11ème mn pour Félix. Le disque le fait rentrer.

Rapide, Vannier (129 - hp) de Saint Pierre distribue en 2mn30 ses attributs. Toujours dynamique et en colère, il repousse jusqu’au bout, frappant souvent le bois et c’est Chekade à la 7ème mn qui finit la 1ère pelote. Il conclue ses 10mn en franchissant la barrière après J. Martin et rentre la 2ème bobine en musique.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédit photos : Michel Naval et Alain Poussel

Fos 01

Fos 02

Fos 03

Fos 04

Fos 05

Fos 06

Fos 07

Fos 08

Fos 09

Fos 10

Fos 11

Fos 12

Fos 13

Fos 14

Fos 15

Fos 16

Fos 17

Fos 18

Fos 19

Fos 20

Fos 21

Fos 22

Fos 23

Fos 24

Fos 25

Fos 26

Fos 27

Fos 28

Fos 29

Fos 30

Fos 31

12 juillet 2019

St Andiol 10.07.2019

Organisateur : CTPR Lou Bouvaou

Trophée Avenir – Finale du Challenge St Vincent

Président de course : Christian MASSARD

Déléguée FFCC : Annie DI CRISTOFANO

A Danaos des Baumelles le Saint Vincent

Romain Fouque en travailleur inlassable

Un beau après-midi d'été pour ce mettre à l'ombre des arènes du château pour la finale du challenge St Vincent. Christian à la baguette pour déclencher les débats. Une capélado avec le groupe de Cabanne et les gardians de St Andiol. Un plateau de raseteur fournis d'où ressort un Romain Fouque largement au-dessus du lot, travailleur et spectaculaire Castell est resté dans le sillage du meneur. Les autres ont amené le travail nécessaire pour éviter la monotonie.

Tiago (927) de Fournier et fils : il prend toutes les sollicitations, en s'appuyant un peu plus sur celles venues de la gauche. Dans la pression il bouge la tête avec un coup de revers. Pour protéger ses attributs il baisse la tête à la pose du crochet. Il conservera un tour de sa 2ème ficelle pour son retour en musique.

Coulobre (263) de la Galère : Volontaire et courageux il doit faire face à de nombreuses attaques. Il fait mieux que de ce défendre en se sortant du cercle blanc en poussant ses réponses jusqu'aux bois après Chevallier, Castell ou Fouque. Il ramène sa deuxième au toril avec Carmen bien mérité.

Chatelain (135) de Ribaud : Son petit gabarit lui confère rapidité et agilité. Les attributs tiendrons un peu plus de 4 minutes. Ensuite qu'il viennent de droite ou de gauche qui s'y frotte s'y pique. Aux ficelles les rasets s'espaces et le taureau rentrera ses fcielles aux toril avec les honneurs.

Argentin (949) de Gillet : Il a avec lui le sens du placement. Il sait se mettre en bonne position pour répondre aux attaques. Arrêté, il est difficile de venir le gratter, Martin-Cocher et Fouque s'y attellent avec une certaine volonté. Le mouvement de tête épargne ses ficelles qu'il rentrent en musique.

Danaos (719) des Baumelles : Dès le premier raset c'est un explosion, avec une finition aux planches en force. Suivront une bonne dizaine d'autre, derrière avec son partenaire de prédilection Romain Fouque qui récoltera cocarde et les deux glands. Les mêmes partenaires se partageront les premiers prix du Challenge local. Rentre avec l'air de Carmen qu'il a entendu de longue minute en course.

Vladimir (320) de Lautier : Il est jeune avec une belle envie d'en découdre, son enthousiasme le mène en contre-piste plusieurs fois. En piste il va très vite et les hommes doivent accéléré pour se sortir du berceau des cornes. Il tape derrière Castell. Enchaîne les séries, bonne fin de course. Il garde ses ficelles et réintègre en musique.

Caillet de Cavallini (HP) : Il n'est pas abandonné, malgré sa place, et ses réponses sont imposante avec des finitions la tête au-dessus des planches. Deux seront magistrales, avec en particulier une qui démolira la fermeture des portes du toril. Sollicité par Fouque, Martin-Cocher, Guerrero ou Castell il a des finitions violentes. Termine l'après-midi en apothéose.

Commentaires et Photos : Alain Poussel

St Andiol 01

St Andiol 02

St Andiol 03

St Andiol 04

St Andiol 05

St Andiol 06

St Andiol 07

St Andiol 08

St Andiol 09

St Andiol 10

St Andiol 11

St Andiol 12

St Andiol 13

St Andiol 14

St Andiol 15

St Andiol 16

St Andiol 17

St Andiol 18

St Andiol 19

St Andiol 20

St Andiol 21

St Andiol 22

St Andiol 23

St Andiol 24

St Andiol 25

St Andiol 26

St Andiol 27

St Andiol 28

St Andiol 29

St Andiol 30

Entressen 07.07.2019

Organis ateur : CTPR Entressen

Trophée Avenir

Président de course : André NOËL

Délégué FFCC : Alain BORG

Pin’s imposant face aux blancs

Laurent engrange avec détermination.

Malgré la fournaise, noirs et blancs s’en sont bien sortis. Côté raseteurs (Avenir : Bressy (8 pts), Laurent (20), Sola (3) - Honneur : Aliaoui (8), Ferriol (3), Jaubert (6), Martin-Cocher (14), Martinez (3)), la chaleur n’a pas rafraichi les esprits mais le travail a été là. Laurent se montre très volontaire et récolte les points. Chez les biòu, grattant souvent la piste à la recherche d’humidité, tous ont été très réactifs et dynamiques. Si le duo de la Galère a été plutôt décevant, le sage Sphinx d’A. Chapelle maîtrise sa course, Pin’s d’Agu en 2ème partie ne se laisse pas faire obligeant les hommes à s’impliquer face à lui et est le seul à rentrer un pompon.

Dans le tourbillon blanc, Gino (275) de la Galère donne de sa personne et vient bien sur chaque proposition. Avec un jeu dynamique il cède en 3 mn ses bijoux. Posé, un peu loin du bois, il lâche sa 1ère ficelle à Laurent à la 4ème mn. Dans un travail régulier, les hommes détricotent, les derniers brins donnent de l'action et Laurent récolte la 2ème ficelle à la 10ème mn. Carmen le raccompagne.

Volontaire et joueur, Django (217) d’Agu affronte les blancs dans de longues séries et il faut 3mn pour que les crochets récoltent les attributs. Toujours participatif, le noir bondit sur les raseteurs qui lui en veulent et cède à Bressy sa 1ère ficelle à la 6ème mn. Plus de retenues et moins de précision noires, il rend sa 2ème bobine à Laurent à la 12ème mn et rentre en musique.

Des débuts brouillons où les hommes ont du mal à se lancer quand Sphinx (712) d’A. Chapelle est arrêté. Ses départs sont féroces, enfermant Bressy, raccompagnant en force Sola et 7 mn pour la moisson des cocarde et glands. Peu d’enthousiasme face à ce sérieux biòu. Les quelques tentatives sont musicales, Laurent sur la trompette décroche la 1ère ficelle. La 2ème pour le toril avec le disque.

Dans une succession de rasets, les hommes font courir Figaro (272) de la Galère qui plein d’envie distribue en 3mn ses breloques. Toujours participatif, il sait repousser avec affirmation mais c’est insuffisant, il lâche à Aliaoui sa 1ère ficelle et la 2ème à Martinez à la 8ème mn.

Féroce Pin's (112) d’Agu sait s’affirmer quand les blancs viennent le chercher correctement, concentré et observateur, ses répliques en puissance mettent les crochets à mal et Carmen en joie, pour les poursuivre avec force jusqu’aux bois. Il devient exigeant progressivement et rentre avec les gradins et Carmen, encore, son 2ème gland.

Dynamique, Cabanen (224) d’A. Chapelle vient vite. Dans un 1er temps peu d’actions blanches puis les hommes s’activent, le noir se lance dans de belles séries et rend ses attributs en 6mn. Ferriol à la 10ème mn récolte la 1ère ficelle et la 2ème pour Sola à la 14ème mn. Carmen pour sa rentrée.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédit Photos : Jean Ravoux et Alain Poussel

entressen 01

entressen 02

entressen 03

entressen 04

entressen 05

entressen 06

entressen 07

entressen 08

entressen 09

entressen 10

entressen 11

entressen 12

entressen 13

entressen 14

entressen 15

entressen 16

entressen 17

entressen 18

entressen 19

entressen 20

entressen 21

entressen 22

entressen 23

entressen 24

entressen 25

 

Plus de photos : Jean Ravoux

Posté par poulain13 à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

St Andiol 06.07.2019

Organisateur : Lou Bouvaou

Trophée Avenir

Président de course : Christian MASSARD

Déléguée FFCC : Adeline RACHTAN

Le beau final d’Hurluberlu

Castell fait le spectacle.

C’était l’avant dernière 2ème Série du Trident d’Or 2019. Les jeunes noirs n’ont pas manqué de dynamisme malgré la chaleur. Les biòu de la manade Richebois plus matures avec de bons Milan et Hurluberlu ont obtenu 195 pts, insuffisant pour être qualifier en ½ finale, ceux de la manade Ribaud, plus « jeunes » mais avec un agréable Cigalon gagnent 188 pts. Chez les blancs (Avenir : Castell (10 pts), Guerrero (8), Laurent (11), Laurier (4), Zelphati (7) - Honneur : Allam, Michelier et Martin-Cocher ne marquaient pas) une ambiance agréable même si les fins de ficelles ont pu être tendues. Martin-Cocher fut un bon professeur, Castell s’est souvent mis en avant dans des actions musicales.

C'est la nuée blanche qui s'abat sur les bijoux de Planais (376) de Richebois, volontaire, il se défend avec courage et rend en 2mn ses attributs. La mobilité du noir ne gène pas le travail régulier des blancs. Bondissant sur chaque proposition, il repousse loin en secouant les cornes et sauve ses ficelles avec le disque.

Plein de jus, Cigalon (307) de Ribaud subit l'assaut des rubans avec courage et les cède en 2mn. Irrégulier dans ses réactions le noir peut être distrait ou répondre franchement. Les derniers brins le révèlent résistant à la pression. Zelphati décroche à la 8ème mn la 1ère ficelle. Avec la fatigue ile se montre féroce, décolle derrière Castell, entend plusieurs Carmen dans des réponses affirmées et rentre sa bobine avec la musique.

Rapide et attentif, Milan (372) de Richebois et ses fines pointes mettent les crochets en difficulté et malgré de nombreuses tentatives, il faut attendre la 8ème mn pour que Martin-Cocher gagne le chiffon rouge. 2 grosses répliques permettent d'entendre le disque et Zelphati sur la trompette finale récolte le 2ème gland. Carmen le raccompagne au toril.

Un moment brouillon, Cocagne (319) de Ribaud se retrouve dans le cercle pour des réponses affirmées enfermant Guerrero en musique et cède en 4mn ses attributs. Il progresse dans sa concentration et les hommes hésitent à se lancer pour faire face à des répliques pouvant être féroces, rattrapant Castell. Les derniers assauts ne suffisent pas à récolter les ficelles qui rentrent à la case avec Carmen.

Une grosse mn et hop Rusco (301) de Ribaud s’est fait dépouiller de ses attributs. Plein d’énergie, le noir se consomme en franchissant la barrière, souvent seul. Plus calme ensuite, c’est dans de grosses séries que les bobines s’épluchent, la 1ère pour Martin-Cocher à la 10ème mn, la 2ème à la 13ème mn pour Laurent. La musique pour la rentrée de ce courageux biòu.

Hurluberlu (373) de Richebois se fait piéger dans le tourbillon blanc, réplique fort derrière Martin-Cocher et cède en 3mn ses breloques. Le noir se pose pour des répliques en puissance, montant plusieurs fois sur le marchepied derrière les blancs, anticipe devant Laurier, se lance dans des vire-vire et sauve ses pelotes en musique.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédit Photo : Michel Naval, Jean Ravoux et Alain Poussel

St Andiol 01

st andiol 02

st andiol 03

st andiol 04

st andiol 05

st andiol 06

st andiol 07

st andiol 08

st andiol 09

st andiol 10

st andiol 11

st andiol 12

st andiol 13

st andiol 14

st andiol 15

st andiol 16

st andiol 17

st andiol 18

st andiol 19

st andiol 20

st andiol 21

st andiol 22

st andiol 23

st andiol 24

 

Plus de photos : Jean Ravoux

Posté par poulain13 à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,