La capelado

18 décembre 2016

lacapelado.fr vous souhaite de très bonnes fêtes

bonnes fetes 2016

Posté par Remi Honore à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 novembre 2016

Jonquières-Saint-Vincent 13.11.2016

Organisateur : CTPR L’AFICION

Course d’Etalon

Président de Course : ALVAREZ Joris

Délégué FFCC : CASTILLO David

Une clôture en beauté avec les Taù

La saison se termine sur le sable Jonquièrois, avec cette course d’étalon, qui aura vu du très bon et moins bon. Avec malheureusement aussi des accidents, en particulier celui du portier Aziz le 25 Août, une course de soutien sera organisé le 20 novembre. Le public était nombreux pour voir cette course de jeunes étalons, et chacun sera sortie des arènes avec la satisfaction d’avoir assisté à une bonne course.

Le premier le 371 de Ricard joue beaucoup avec les planches, se charge en pression. Un peu plus calme il se cale aux planches, prêt à défendre ses attributs. Il le fait bien, résiste et signe  une bonne prestation qui se couronne en musique.   

Attention avec le 338 de Bon il sauter loin et comme il faut, les fautes aux planches ne seront pas pardonner le noir se lève aux bois et poursuit. Il se posera sur la fin et répondra de façon qui ouvre les réflexions. Il rentre avec le disque.

Le 379 de Blanc se propulse en piste avec beaucoup d’ardeur. Il progresse au fil des minutes et le travail des hommes n’est pas étranger à ce changement. Il résiste bien récolte 3 Carmen et rentre avec l’air de Bizet.

Le 367 de Ricard inquiète le premier rang des gradins. Il saute et vient au niveau des tubes. Il se calme et se prête au jeu des rasets. Dans le cas où les rasets qui lui sont proposés sont de bonne facture il fait une réponse à la hauteur. Rentre avec le disque. 

De l’expérience déjà avec le 392 de Bon qui se place bien et prend possession de du sable. Il s’engage bien sur les séries que les hommes lui proposent. Il faudra compter avec lui en 2017. Carmen en piste et retour.  

Sauteur le 392 de Blanc, il en abuse et rend sa course hachée. Il répond sur les rasets, mais oublis souvent la poursuite. 

Le 317 de Bon aura besoin d’un échauffement pour être prêt au jeu des rasets. Ensuite il reste sérieux et appliqué sur les sollicitations que les blancs lui proposent.

Dès son entrée le 364 de Ricard prend possession de la piste et placé il est très sérieux et ne concéde rien aux hommes. Une grosse action sur Rodriguez, relance la course et l’ambiance sur les étagères. A revoir impérativement en 2017.

Alain Poussel

JONQUIERE 04

JONQUIERE 05

JONQUIERE 06

JONQUIERE 07

JONQUIERE 09

JONQUIERE 10

JONQUIERE 12

JONQUIERE 13

JONQUIERE 14

JONQUIERE 15

JONQUIERE 18

JONQUIERE 19

JONQUIERE 20

JONQUIERE 22

JONQUIERE 23

JONQUIERE 25

JONQUIERE 26

JONQUIERE 28

JONQUIERE 29

JONQUIERE 30

Posté par poulain13 à 19:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mouriès 13.11.2016

Organisateur : CT MOURIESEN

Jubilé de David SABATIER

Président de Course : GIBERT Philippe

Délégué FFCC : BORG Alain

Le beau Jubilé de David Sabatier

Malgré un mitral à geler les os, un public nombreux est venu assister aux derniers coups de crochet de David Sabatier. Beau signe de la sympathie que l’éducateur de l’école de Châteaurenard dégage.

Avant la course en pointe, les amis de David ont dû affrontés une terrible vachette de la manade F. Guillerme et les tourneurs 2 jeunes taureaux de la manade Caillan.

Si les étagères étaient garnies, la piste l’était tout aussi pour entourer David avec Auzolle, Baudoin, Boyer, Ciacchini, N. Favier, Guyon, Marignan, Maurel, Moine, Ouffe, Roig, Zbiri et Zékraoui, tournés par Beaujard, Dumas, Lieballe et Roux. Une bonne sélection noire les attendait.

Le massif Vadrouilleur (060) de Richeboisest bien en place, répondant aux sollicitations et se fait piéger, perdant cocarde et glands à la 3ème minute. Il défend avec conviction ses ficelles, secouant la tête devant le crochet, la relevant devant la planche. La première finis dans le fer de Zékraoui, la 2ème au toril.

Volontaire Tello (809) de Caillan se fait surprendre et vole les rubans dans la 1ère minute. La présence des blancs reste appuyée et le noir se défend bien, sachant se lancer dans les séries en donnant des cornes. La première pelote pour Sabatier à la 7ème mn et Marignan récolte la 2ème à la 12ème et le fait rentrer en musique.

Calé et concentré Sarpédon (742) de Lautier réplique avec rapidité et défend avec force ses bijoux qui tombent en 7mn malgré les attaques et les séries. Il protège ses ficelles en répondant avec détermination quand le blanc vient franchement le chercher et les rentre ainsi au toril.

Bounias (819) du Rhône déterminé et dominateur se défend avec conviction et nous propose des vire-vire sérieux. Il faut attendre 5mn pour qu’il ait cédé le ruban rouge et les pompons. Toujours présent pour les ficelles, la 1ère est pour le crochet de Sabatier, la 2ème rentre au toril sur l’air de Bizet.

Dynamique, Renard (604) du Brestalou met de l’animation dans le cercle avec des pointes de vitesses. Son envie lui fait répondre avec sérieux et perdre ses rubans en 3 mn. Plus attentif ensuite, ses départs rapides et francs font hésiter les blancs et lui permettent de rentrer ses pelotes avec le disque.

Le dernier de la saison et de David, Gastaboï (360) de F. Guillerme veut en découdre, les hommes aussi et il cède en 1mn30 ses attributs dont un pompon à Sabatier. Il se place et observe, sachant faire de beaux départs. Sabatier récolte la première ficelle. Malgrè les attaques, la 2ème résiste et tombe enfin dans le crochet de Sabatier qui le fait rentrer ainsi en musique.

La fête peut commencer pour Davis et ses amis.

Rémi Honoré

Photos Michel Naval

Quelques étapes de la carrière de David Sabatier : 2000 : école taurine de Saint Rémy, 2001 : en Ligue, 2002 au Trophée de l’Avenir, 2002 et 2003 gagne le Trophée des Charretiers, 2003 : gagne le Trophée Ovation de la Marseillaise et le Trophée de l’Avenir, 2004 : au Trophée des As, 2006, 2007, 2009 et 2013 : gagne le Trophée des Olives Vertes, 2006 : 2ème de la Cocarde d’Or, 2007 : 4ème du Trophée des As, 2011 : Diplôme d’éducateur sportif, 2013 : au Trophée des Raseteurs.

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 010

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 012

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 016

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 017

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 018

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 020

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 021

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 022

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 024

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 029

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 030

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 031

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 033

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 034

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 036

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 037

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 038

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 039

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 041

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 042

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 048

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 050

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 054

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 057

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 065

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 067

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 091

LE 12 11 2916 Jubilè David SABATIER 093

13 novembre 2016

Eyragues le 1er novembre 2016

 

 

Organisateur : CTPR La Bourgine

Président de Course : Pierre Pancin

Délégué de la FFCC : Roger Mouiren

Course de l'Avenir HT - Groupe 3

14ème Trophée Gérard Gilles

Raseteurs :

Jérémy Ciacchini (se retire au 1er), Stéphane Dunan et David Maurel pour les droitiers.

Joey Deslys, Jérôme Martin, Julien Ouffe et Geoffrey Robert pour les gauchers.

Tourneurs : Beaujard, Dumas et Kerfouche.

 

Le 14ème Trophée Gérard Gilles a attiré du monde malgré le ciel gris et la concurrence St Gilloise.

A la capelado étaient présents Ciacchini, Deslys, Dunan, J. Martin, Maurel, Ouffe et Robert. Tous les blancs ont participé à la course, les 2 jeunes Deslys et Robert ont fait tourner le disque. C’est Robert qui remporte le prix. Côté noirs, une 1ère partie plutôt faible où les biòu ont eu du mal à se trouver. La 2ème partie a été sérieuse avec Montesquieu qui a imposé sa loi, les 2 jeunes Mangin et Pouchiche qui remportent ex-æquo le Trophée avec des réponses énergiques et le brutal Dollar.

45s pour le vol des rubans, Artémis des Baumelles dissipé a du mal à trouver sa place, bougeant beaucoup et favorisant de se poser loin des planches. Ses départs fermes et déterminés, ses longues cornes fines lui permettent de protéger ses bobines qu’il rentre.

Le jeune Dubaï de Bon met l’animation dans le cercle avec sa fougue. Il se consomme en suivant souvent l’homme au-delà des barrières et en répondant avec envie aux sollicitations. Se défendant bien, il faut attendre la 12ème pour en être aux pelotes qu’il ramène au toril.

Rieutor de Félix a lui aussi du mal à trouver son coin. Volontaire, ses rubans tombent en 4 mn. Il se pose mieux ensuite et sait alors répondre en repoussant souvent avec force les blancs et se lance dans des vire-vire. Sa gourmandise permet aux crochets d’effilocher les ficelles, la 1ère à Deslys à la 10ème, et 2 mn après la 2ème pour J. Martin. Retour en musique.

Bien calé, Montesquieu de Lautier est attentif et a du coeur, se défendant en présentant ses pointes devant le crochet, suivant jusqu’aux bois, se lançant dans des séries. Il faut 4 mn pour récolter ruban rouge et pompons. Toujours concentré, ses réponses fermes, cherchant à accrocher le blanc en levant les cornes quand l’homme franchit les planches. Malgré les assauts ses ficelles rentrent avec Carmen.

Mobile, s’égarant et se dispersant dans le cercle et autour, Mangin du Joncas a une méchanceté qui le pousse à suivre au-delà des planches. Il perd en 5 mn ses rubans. Il se concentre progressivement mieux permettant aux blancs un travail plus constructif, cède sa 1ère pelote pour Robert à la 12ème. La 2ème au toril sur l’air de Bizet.

Les hommes hésitent face à Pouchiche de Saint-Pierre. Quand ils se lancent, les réponses du noir sont franches, sèches, raccompagnant le blanc en l’encadrant de ses cornes, baissant la tête devant le fer, la levant à la barrière. Malgré une pression blanche croissante, il ne cède son 2ème gland qu’à la dernière mn et rentre ses ficelles en musique.

Un moment de réflexion des raseteurs avant d’affronter Dollar de Ricard. Sa violence ne permet pas de protéger longtemps ses rubans qui tombent en moins d’une mn à la 3ème. Surveillant les blancs, ses démarrages sont rapides, les planches peuvent être frappées. La fin de la 1ère ficelle, pour Robert, crée l’animation à la 13ème. La 2ème rentre avec le disque.

Rémi Honoré

 

eyragues le 1 11 201620161103043653

eyragues le 1 11 201620161103043656

eyragues le 1 11 201620161103043669

eyragues le 1 11 201620161103043678

eyragues le 1 11 201620161103043684

eyragues le 1 11 201620161103043696

eyragues le 1 11 201620161103043699

eyragues le 1 11 201620161103043705

eyragues le 1 11 201620161103043714

eyragues le 1 11 201620161103043717

eyragues le 1 11 201620161104043734

eyragues le 1 11 201620161104043750

eyragues le 1 11 201620161104043755

eyragues le 1 11 201620161105043775

eyragues le 1 11 201620161105043786

eyragues le 1 11 201620161105043801

eyragues le 1 11 201620161105043812

eyragues le 1 11 201620161105043815

eyragues le 1 11 201620161105043822

eyragues le 1 11 201620161105043830

eyragues le 1 11 201620161105043833

eyragues le 1 11 201620161105043835

eyragues le 1 11 201620161105043850

eyragues le 1 11 201620161105043867

 

Plus de photos sur l'album.

 

12 novembre 2016

St Rémy 11.11.2016

Organisateur : COMITÉ DES FÊTES

Course des 30 ans de l’AETCC

Président de Course : FASSI François

Déléguée FFCC : DI CHRISTOFANO Annie

Un Joyeux anniversaire dans le cercle Saint Rémois

Une journée qui avait débuté le matin avec des taureaux emboulés des manades Agu et Mogador. Cette course rasetée par les élèves de l’école de Châteaurenard était dédiée à Steven  Lieballe. Quelques changements sur la course de l’après-midi avec les absences de Martin F., Dunan et Faure. Un froid hivernal attendait le public sur les gradins et la course s’en est un peu ressenti du côté des tenues Blanches. Pour les taureaux : Campéon de Pagès et Quintilien du Ternen ont réchauffé l’ambiance, ce dernier remportera le prix du meilleur taureau, Deslys en fait de même chez les hommes.

Galoubet de Gros : Démarre lentement, il se place bien et change de terrain pour affronter au mieux les tenues blanches. Il résiste bien, sélectionne à merveille et sur les plus engager viens fort et tape aux planches. Il a bien tenu sa place de premier. Il rentre une ficelle en musique.

Ramier du Brestalou : Avec son air de pas vouloir faire d’effort, il pèse sur la course. Très rapide dans ses réponses, il ne permet aucune erreur. Il enferme les hommes les uns après les autres. Sur la fin il manque de travail et s »éloigne des planches, mais garde son énergie. Rentre ses ficelles avec Carmen.

Campéon de Pagès : Emporté par calme général de la course, il arrive à imposer son rythme et ses adversaires subissent. Zékraoui et Deslys seront ses principaux partenaires. Il anticipe sur le raset. Le manque d’activité ne lui permet pas de se monter sous son meilleur jour. Rentre ses ficelles en musique.

Apollon de La Vidoulenque : Un client très sérieux qui met en difficulté les tenues blanches. Ses anticipations obligent plusieurs fois les hommes à rompre. Il trouvera ave Zékraoui, Deslys et Robert de bons partenaires de jeu. Il termine bien ses actions. Son comportement brouillon le pénalise un peu. Rentre un gland en musique.

Chicharito de Caillan : Il est à l’image que l’on connaît de lui. Il élargit le cercle et domine outrageusement les hommes. Il devient intraitable placé et les hommes le font se déplacé pour le mettre en difficulté. Il garde ses ficelles très facilement et rentre en musique.

Quintillien du Ternen : Il se déplace beaucoup et les hommes sont obligés de faire avec. De son côté cela pas l’aire de le gêner, il finit mieux ses actions sur les gauchers. Il termine aux planches avec de belles actions. Une fois de plus c’est Deslys qui est le plus entreprenant. Rentre une ficelle avec le disque.

 Mistigri de Cyr : Quel dommage de terminé comme ça. Les hommes l’on délaissés et complétement gachés. Aurait mérité bien mieux. Il lui faudra attendre 2017 pour recevoir le travail sérieux.

Alain Poussel

Photos Michel Naval.

ST REMY 02

ST REMY 03

ST REMY 05

ST REMY 06

ST REMY 07

ST REMY 09

ST REMY 10

ST REMY 11

ST REMY 13

ST REMY 14

ST REMY 15

ST REMY 16

ST REMY 17

ST REMY 18

ST REMY 20

ST REMY 22

ST REMY 23

ST REMY 25

ST REMY 26

ST REMY 28

ST REMY 29

ST REMY 31

ST REMY 32

ST REMY 33

ST REMY 34

ST REMY 37

ST REMY 38

ST REMY 40

ST REMY 43