La capelado

23 août 2017

Eyragues 21.08.2017

Organisateur : CTPR La Bourgine

Trophée des As – 40ème Corne d’Or

Président de Course : Pierre PANCIN

Délégué FFCC : Claude BRESSY

Les flèches d’Aïoros valent l’Or

Pour la Finale de 40ème Corne d'Or, la capelado colorée, le CT Bourgine a fait défiler plus de 40 arlésiennes, fut le prélude à une course intense où noirs et blancs ont marqué de leur présence.

Au coude à coude, les jeunes Deslys et Félix nous ont offert un beau duel, agrémenté par la présence de Zékraoui. Au final Deslys (35) remporte le 1er prix suivi de Félix (27) et de Four (13). Pour le trophée des As : Allam (6 pts), Ayme (4), M. Favier (0), F. Martin (2), J. Martin (3), Four (2), Ouffe (0), Villard (4) et Zékraoui (20). Chez les noirs, Fétiche a bien tenu son rôle de lauréat 2016 mais Aïoros en grande forme récolte le titre.

C’est la cohue devant les cornes de Cohiba (570) de Fabre-Mailhan l’empêchant de se poser. Il se défend bien en poussant fort et il faut 4 disques et 6 mn pour la récolte des rubans. Il se pose enfin et fait face aux hommes qui réfléchissent beaucoup, ses répliques fermes ne vont plus au bois mais il garde ses 2 ficelles et rentre en musique.

Enervé Vosgien (588) d’Aubanel-Baroncelli au milieu de la nuée blanche combat avec conviction, tapant la planche mais cède en 3 mn ses cocarde et glands. S’il a du mal à se fixer, ses réponses déterminées, bondissant sur le raset, protège ses bobines, la 1ère tombe dans le crochet de Deslys, la 2ème pour le toril avec le disque.

Dynamique, Fétiche (613) du Joncas met l’ambiance en imposant son rythme. Les hommes lui tombent sur les attributs qu’ils lèvent en 2 petites mn. Il a du mal à se poser mais quand il est attentif ses départs sévères font souvent entendre Carmen et c’est la main de Zékraoui qui décroche à la 13ème mn la 1ère pelote et sauve la 2ème, encore avec Carmen.

Le sérieux Aïoros (612) des Baumelles se cale et jaillit sur le blanc, tournant la tête pour présenter ses cornes, les échanges se multiplient, Carmen chante et il faut 5 mn pour les rubans. La pression baisse, le biòu prend de l’assurance, ses réponses fusent, tricotant des bannes avec précision, il pique plusieurs fois, Bizet s’y remet, et il rentre ses pelotes avec la musique.

Ruscassier (808) de Caillan participe aux assauts blancs et son énergie lui permet de distribuer en 3 mn ses attributs. Il se pose et bondit avec fermeté, les blancs en profitent pour effilocher et c’est Zékraoui qui finit la 1ère. Moins de charge ensuite, mais cela reprend pour les derniers fils, à Allam à la 15ème mn et retour avec le disque.

Volontaire, Cabochard (894) de Lautier entend 3 fois Carmen en poursuivant Deslys et cède ses rubans en 2 mn. Bien en place, il démarre avec force et résiste bien aux sollicitations. Félix finit la 1ère bobine. Pour la 2ème, c’est la bataille des points, le noir doit subir une grêle de fer, il lutte avec courage et à la 10ème mn Deslys met fin à l’orage et le rentre avec l’air de Bizet.

Mobile et massif Jacob (744) de Saumade (hp) répond avec envie et puissance. Les hommes y vont et volent en 3 mn les bijoux. Toujours dans l’épreuve de force le noir repousse ave détermination les approches. Les départs se multiplient, les ficelles s’effilochent, le biòu fatigue mais rentre ses 2 ficelles en musique.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédit Photos : Alain Poussel

IMG_5410

IMG_5415

IMG_5436

IMG_5459

IMG_5468

IMG_5538

IMG_5551

IMG_5583

IMG_5622

IMG_5695

IMG_5784

IMG_5785

IMG_5823

IMG_5842

IMG_5844

IMG_5894

IMG_5948

IMG_5974

IMG_6042

IMG_6082

IMG_6092

IMG_6103

IMG_6124

IMG_6173

IMG_6207

IMG_6233

IMG_6261

IMG_6305

IMG_6366


Mouriès 20.08.2017

Organisateur : CT Mouriesen

Trophée des As – 29ème Trophée Soler

Président de Course : Philippe GIBERT

Délégué FFCC : Alain BORG

Targueur patron de la piste mourièsenne

Dans un bon 29ème Trophée A. Soler, salué par un Carmen général, Marignan remporte, comme l’an dernier, le bijou.

La participation de toute l’équipe blanche (As : A. Benafitou (0 pt), Bouharguane (8) sort, choqué, après l’envolée avec Targueur, Ciacchini (13), Faure (3), Marignan (17) et Marquis (4) – L’Espoir Charrade ne marquait pas) dans une bonne ambiance a permis de passer un agréable après-midi. La belle participation et le courage de Bouharguane sont à souligner et saluer. Marignan et Ciacchini en verve gagnent le 1er et le 2ème prix du Trophée. Chez les biòu, tous bons, sont à retenir Gaura, puis après la pause Argentin et Targueur qui recueille le prix avec son volontarisme.

Un temps de reconaissance puis Tango (711) de Saint-Pierre se retrouve et se cale. Il sait répondre avec conviction baissant les cornes devant le crochet pour suivre jusqu'aux planches et les relever brusquement. 4mn pour rendre ses rubans. Le noir et les blancs assurent le travail sans entrain, Bouharguane récolte la 1ère ficelle à la 11ème mn. La 2ème au toril.

Guichou (481) de Navarro a du métier, tournant la tête devant le fer, il suit avec vitesse les blancs jusqu'aux barrières et défend rudement ses bijoux qu'il sème en 8mn. Il s'affirme progressivement dans ses répliques, poursuivant avec force dans la longueur Charrade, et passe la tête derrière Bouharguane et malgré du travail, il rentre ses pelotes sur le disque.

Dynamique, Gaura (611) de Ribaud sait se poser mais bondit avec ses grandes pattes, poursuit avec vigueur sachant passer la tête, il se lance aussi dans des séries féroces. Il monte en colère et en puissance, son jeu de tête de plus en plus violent met la main armée en difficulté et en danger et il faut attendre celle de Marignan pour récolter le 2ème gland à la 14ème mn. Carmen et les étagères pour le retour de ses bobines.

Plein de jus Argentin (949) de Gillet réplique en tapant les bois et volent en 2mn ses rubans. Il a tendance à prendre le centre et perd du mordant à droite, il frappe fort derrière Bouharguane et emporte les pantalons. La fin de la 1ère ficelle anime le cercle et Marignan récolte à la 13ème mn. La 2ème pour Aureille en musique.

Targueur (7105) de Plo met l'ambiance dans le cercle et les hommes profitent pour lui picorer en 1mn ses bijoux. Concentré, ses répliques éclairs font hésiter les blancs, le noir a tendance à creuser un trou devant le toril d'où il sort, fort derrière Bouharguane, vole dans les tubes et écrase le blanc. Et le biòu rentre ses ficelles à 600€ sur le disque et les gradins.

Un moment perdu, Tyrosse (852) de la Galère se reprend, trouve le bord et attentif, il sait partir à la charge sur le blanc. Baissant la tête bas, ses rubans tombent en 8mn. Il continue à se concentrer mais avec la fatigue, ses poursuites sont moins cuisantes, mais son jeu de mourre, et malgré le travail, lui permet de rentrer ses 2 pelotes sur la musique.

Le jeune Mollégeois (057) de St Germain a une réplique rapide mais son jeune âge le perd dans du ménage stérile. Puis plus concentré, il sait mettre le danger à la planche dans des réponses rapides et cède en 11 mn ses cocarde et glands et rentre ses ficelles avec Carmen.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédits photos : Alain Poussel

IMG_4385

IMG_4387

IMG_4393

IMG_4407

IMG_4418

IMG_4553

IMG_4586

IMG_4625

IMG_4645

IMG_4692

IMG_5070

IMG_5104

IMG_5202

IMG_5260

IMG_5275

IMG_5280

IMG_5293

IMG_5347

IMG_5366

IMG_5384

17 août 2017

Paluds de Noves 16.08.2017

Organisateur : CT des Paluds

Trophée de l’Avenir – 7ème journée du Trophée de St Roch

Président de Course : Florian GINOUX

Déléguée FFCC : Annie DI CHRISTOFANO

… et Toronto pris le contrôle

Les blancs emportés par leur enthousiasme font de la 1ère partie un champ de bataille prenant pour cible les noirs, Toronto remet les esprits en place et introduit une grosse 2ème partie.

La 7ème Journée du Trophée de la St-Roch c’est la complète des espoirs de la manade de la Galère, de beaux et bons espoirs, à respecter. Les blancs (Espoirs : Améraoui (0 pt), Bernard (5), Bressy (11), Deslys (21), Mateo (8) et Michelier (7) - Honneur : Guyon Rémi ne marquait pas), très actifs, trop en 1ère partie, avec un bel échange Guyon / Deslys.

Calé, Hippocampe (114) vient bien, les hommes l’assaillent et récoltent les rubans en 2 mn. Attentif, il peut démarrer fort mais ne suit pas toujours. Le travail et les séries épluchent, Michelier récolte la 1ère ficelle à la 6ème mn. Plus féroce à la planche, ses répliques lui permettent de garder jusqu’à la 11ème mn la 2ème, pour Deslys. Musique au retour.

Le tourbillon blanc profite du dynamisme d’Albareal (119) et, dans un  travail désordonné, crochète en 2mn cocarde et glands. Placé, il sait répondre fermement, et avec l’effilochage les hommes reprennent leur « travail » décousu, la 1ère ficelle pour Bressy. Blessé au museau par un blanc, il rentre à la 9ème mn.

Les blancs y vont, Tarquin (953) participatif, répond et se fait moissonner en 40s les rubans. Volontaire, le noir joue de sa vitesse pour se défendre en étant bien placé et attentif. Ses réponses peuvent être affirmées, Deslys récolte la 1ère ficelle à la 7ème mn. Plus concentré, ses réparties solides lui permettent de tenir jusqu'à la 12ème mn où Deslys le fait rentrer sur le disque.

Les blancs ont trouvé leur maître, Toronto (823) se place, observe et bondit quand l'homme se lance. Il est inaccessible, Guyon et Deslys tentent, c'est la foudre qu'ils prennent et il faut attendre la 9ème mn pour que Deslys décroche le tissus rouge. Pour les pompons, plus de participation, Guyon le 1ère, le 2ème au toril avec le disque et les gradins.

Volontaire et joueur, Numa (944) bondit devant l’homme, levant la tête pour mordre puis en suivant avec envie, 4 mn pour qu'il cède ses bijoux. La fatigue le rend féroce, Deslys fait tourner le disque, Michelier se fait rattraper à la barrière et Guyon en chanson récolte la 1ère ficelle à la 9ème mn et dans une belle lutte le biòu cède la 2ème bobine à Deslys à 10s de la trompette, La musique et les étagères au final.

Jappeloup (839) est très persuasif aux planches sachant les taper ou les franchir et il faut 4mn pour que les blancs récoltent ses rubans. Toujours participatif, ses répliques sont franches, Deslys détricote, Bressy récolte la 1ère ficelle à la 10ème mn et encore lui pour la 2ème à la 13ème mn. Musique à son retour.

Ca va vite, très vite avec Libertin (169) (hp). Son envie le fait venir avec vitesse et force, tapant derrière Deslys, Guyon puis Bernard pour rendre ses rubans en 3 mn. Toujours dans le rythme, le noir donne des coups de butoir, les blancs sautent, Carmen s'affole, la 1ère ficelle pour Bernard à la 5ème mn, la 2ème à la 8ème mn pour Mateo. Carmen le raccompagne.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédits Photo : Alain Poussel

IMG_3544

IMG_3556

IMG_3584

IMG_3600

IMG_3675

IMG_3696

IMG_3703

IMG_3744

IMG_3752

IMG_3788

IMG_3796

IMG_3811

IMG_3879

IMG_3931

IMG_3936

IMG_3981

IMG_4013

IMG_4033

IMG_4080

IMG_4095

IMG_4278

IMG_4313

IMG_4359

Posté par poulain13 à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Saint Etienne du Grès 14.08.2017

Organisateur : Association Gressouillaise

Trophée de l’Avenir – Demi-finale du Trident d’Or

Président de Course : Frédéric CLAREY

Déléguée FFCC : Annie DI CHRISTOFANO

Le petit Mitron roi de la piste

Du monde sur les étagères pour cette 1ère ½ finale du Trident d’Or qui a vu la manade Lautier virée en tête avec 200 pts, la manade du Grand Salan faisant 192 pts.

Une équipe blanche (Espoirs : Deslys (21 pts), Mateo (4), Méric (1) et Michelier (7) - Maurel (Honneur) et Allam et Soler (As) ne marquaient pas) raisonnable où les As ont servi de cadres. Les espoirs noirs ont été à la hauteur, avec un Sorocco un peu plus faible et un Mitron impressionnant dans la gestion de sa course.

Après un instant pour prendre les mesures du cercle, Domino (042) de Lautier se place, queue contre la planche, surveille et bondit avec force quand l’homme surgit, pouvant le prendre de vitesse, jouant des cornes quand le fer s’approche, les minutes s’égrainent, les blancs hésitent, Allam récolte le 1er gland à la 13ème mn, Soler et Allam sont les seuls qui tentent franchement et le noir rentre son 2ème pompon en musique.

Volontaire, Sorocco (128) du Grand Salan participe à la partie et ses rubans tombent en 80s. Il sait bien se poser et répond avec envie, tendant les cornes devant le crochet, les rasets épluchent et Deslys décroche la 1ère bobine à la 6ème mn. Attentif, il sait changer de terrain quand il se sent coincer et les échanges finissent encore pour Deslys à la 11ème mn.

Plus mobile, Hegoak (026) du Grand Salan change souvent de terrain mais quand il tombe dans le piège des séries, il fait preuve de courage et ses cocarde et glands sont cédés en 4mn. Il se pose de mieux en mieux, se concentre, baissant la tête devant le blanc pour présenter ses pointes. Deslys crochète la 1ère pelote à la 12ème mn, la 2ème est pour le toril avec le disque.

Mitron (043) de Lautier commence sa course en s’échauffant et en faisant une démonstration de vitesse de pointe. Puis il se place, se concentre, jaillit sur l’homme pour semer en 4mn ses bijoux. Ses répliques se précisent, levant avec violence la tête à la planche, Michelier se lance et ils nous offrent un superbe raset. Les blancs prennent leur distance et hésitent et quand ils démarrent c’est dans de grosses séries que le noir répond où rapidité et cornes tendues protègent ses bobines qu’il rentre avec les gradins et l’opéra.

Les sollicitations blanches rendent Kaddour (235) du Grand Salan mobile et nous offre une moisson désordonnée des attributs en 4mn. Plus de calme, le noir se pose au pied de la Présidence et observe les blancs et sait bien se lancer puis de déplace en face, Deslys enchante Carmen dans une belle sollicitation où ils s’envoient dans les barrières. Il se durcit et devient violent aux planches et rentre ses ficelles avec la musique et le public.

Dissipé, Boléro (036) de Lautier parcourt beaucoup le cercle et visite la contre-piste. Plus stable à partir de sa mi-course, il monte progressivement en puissance, frappant la planche derrière Mateo, puis Michelier, nous offre de beaux vire-vire et perd son 2ème gland à 25s de la trompette finale dans un raset précis d’Allam. Carmen le raccompagne au toril.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédits Photo : Alain Poussel

IMG_2913

IMG_2928

IMG_2949

IMG_2974

IMG_2994

IMG_3027

IMG_3096

IMG_3111

IMG_3125

IMG_3143

IMG_3164

IMG_3213

IMG_3224

IMG_3243

IMG_3256

IMG_3260

IMG_3326

IMG_3335

IMG_3414

IMG_3425

IMG_3432

IMG_3492

IMG_3521

IMG_3524

Posté par poulain13 à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 août 2017

Eyguières 13.08.2017

Organisateur : CTPR La Bouvine

Trophée de l’Avenir 

Président de Course : Philippe GIBERT

Délégué FFCC : Pierre PANCIN

Matéo fête dignement la St Vérédème

Avant la course, spectacle et capelado fournie ont donné le ton d’une agréable après-midi.

Une belle sélection de cornes, aucune absence, où le moral de Forain est récompensé. Les deux jeunes 5 ans, Violino et Robin ont su s’imposer et sont à revoir avec plaisir. La participation générales des hommes (Espoirs : Brunel (6 pts), Fouque (9), Lopez (3), Mateo (9) et Pradier (12) - Honneur : Martin-Cocher et Sabot ne marquaient pas) a permis d’assister à une course au tempo agréable. Matéo, très impliqué, reçoit le prix.

Plein d’envie, Homère (952) de Nicollin joue de ses cornes en lyre pour défendre avec force ses attributs qu’il cède en 5mn. Il se cale bien tout en changeant de terrain si l’attaque tarde. Sa détermination, tapant la barrière derrière Fouque puis Sabot, et ses grandes cornes lui permettent de protéger ses bobines qu’il rentre au toril avec le disque.

75 s et Hussard (812) de Laurent a cédé ses cocarde et glands en étant très déterminé. Il a du mal à se poser, quand les hommes attaquent, il sait répondre avec force, provoquant Carmen et ses inclinations bagarreuses mettent à disposition ses pelotes qui tombent en même temps, pour Martin-Cocher, à la 10ème mn. Il rentre en musique.

Lui aussi est une proie facile et Forain (870) du Joncas sème en une grosse mn ses rubans. Stable et patient, grattant des pattes le sable, il se lance dans de belles séries qu’il peut conclure avec force aux planches. La 1ère ficelle se détricote et un gros vire-vire où le noir montre son courage la termine dans le crochet de Pradier à la 12ème mn. De plus en plus féroce, jouant de la tête, le biòu se bat jusqu’à la trompette et concède la 2ème à Martin-Cocher. Carmen le rentre.

Le massif Roymai (057) de Mermoux bondit devant l’homme qui en veut à ses bijoux en tournant les cornes puis se durcit progressivement et se disperse. Martin-Cocher récolte à la 8ème mn le 2ème gland. Il se reprend en perdant son mordant et lâche sa 1ère ficelle à la 10ème mn pour Matéo et réussit à sauve la 2ème avec la musique.

Après un début dissipé, Violino (202) de Bon trouve sa place et répond avec de grandes enjambées, conviction et efficacité et ses attributs tombent en 6mn. Le rythme est moindre, le noir se concentre, ses réponses deviennent plus sérieuses et affirmées, il prend le pas sur les hommes. L’air de Bizet et les gradins le renvoient avec ses pelotes.

Les blancs passent loin de Carolin (040) de Ricard qui répond fermement sans s’envoler derrière le crochet. Les hommes en prennent la mesure et récoltent en 7mn ses rubans. Puis beaucoup d’hésitations et le noir se perd dans le cercle, s’en prend aux planches, s’ennuie, vole derrière Pradier et rentre ses bobines sur le disque.

Le jeune Robin (223) de Ribaud (hp) termine avec dynamisme l’après-midi pouvant repousser le blanc avec conviction. Il disperse ses attributs en 4mn. Concentré et attentif, il démarre avec vitesse et suit avec force, frappant la planche, voire l’éclatant derrière Martin-Cocher. Il rentre ses ficelles sur l’air de Carmen et des étagères.

Commentaires : Rémi Honoré (La Marseillaise)

Crédits Photos : Alain Poussel

IMG_1996

IMG_2025

IMG_2049

IMG_2056

IMG_2080

IMG_2101

IMG_2121

IMG_2137

IMG_2221

IMG_2243

IMG_2248

IMG_2280

IMG_2418

IMG_2526

IMG_2530

IMG_2551

IMG_2573

IMG_2579

IMG_2581

IMG_2596

IMG_2687

IMG_2712

IMG_2725

IMG_2737

IMG_2747

IMG_2811

IMG_2861

IMG_2906