Organisateur : Mairie

Finale du Trophée de la ville

Président de course : Pascal BRUNO

Délégué FFCC : Marie-Claude CRAPE

Rouffian de Lagarde et Zékraoui vainqueur à Bellegarde

Le public avait répondu présent pour cette course, il est vrais que l’affiche était alléchante avec Marignan, Katif et Auzolle. Les blancs ont été travailleurs et la course fut intéressante. Ruffian de Lagade maître de la piste a été logiquement récompensé.

Boudet des Baumelles un premier sérieux, placé dans les planches il est ne viendra que dans les attaques les plus serrées. C’est Zékraoui qui fait le premier pas et la réponse est vive et sérieuse. Il n’a pas l’efficacité habituelle. En fin course se cale au toril et devient encore sélectif.

Calliste de Michel R. il est volontaire, il prend les séries avec beaucoup d’envie. Il tient les planches, mais les hommes l’attaque et reste maitre de sa course.  Il anticipe à gauche et finit ses actions aux bois. Il est trop tendre pour les blancs, 9 mn de course.

Carabin de Saumade : Il se déplace beaucoup, trouve difficilement sa place, cette attitude le protège. Il est très réactif sur les rasets et vient aux planches cornes en avant. La lutte monte en intensité et le bioù se défend bien face aux hommes. Il sauvera sa deuxième ficelle pour le toril.

Rouffian de Lagarde : aussitôt sortie il est bien placé, prêt pour l’attaque. Il répond avec beaucoup de volonté aux sollicitations et vient aux planches et parfois au-delà. Il se prête au jeu, mais c’est lui qui dirige les opérations. Il termine en se plaçant devant le toril et il est difficile de venir le chercher. Rentre un gland et tout le reste.

Beleù du Pantaï : malgré son âge il est plein de volonté pour participer. Il signe des réponses de qualité avec beaucoup de vivacité. Il vient taper fort derrière Auzolle. Il ne finira pas son quart d’heure, perdant ses ficelles à la 10ème mn.

Lou Pape de Didelot-Langlade : Il laisse beaucoup d’énergie en tapant inutilement les planches. Enfin, prêt pour les attaques il démontre des qualités barricadières. Les hommes ne lui laissent aucun répit. Quelques rasets ne vont jusqu’aux bout. Il rentre à la 10ème mn en musique.

Eclair de Vinuessa : Il est victime de son énergie, il saute et court après tout ce qui bouge. Pourtant quand le travail le rattrape il répond avec force et finit ses actions au-dessus des planches. Il faudra le revoir à l’avenir. Rentre encore porteur d’une pelote.

Commentaires : Alain Poussel

Photos : Michel Naval

BELLEGARDE 03

BELLEGARDE 08

BELLEGARDE 09

BELLEGARDE 11

BELLEGARDE 15

BELLEGARDE 19

BELLEGARDE 21

BELLEGARDE 23

BELLEGARDE 24

BELLEGARDE 26

BELLEGARDE 27

BELLEGARDE 29

BELLEGARDE 31

BELLEGARDE 33

BELLEGARDE 35

BELLEGARDE 37

BELLEGARDE 39

BELLEGARDE 40

BELLEGARDE 42

BELLEGARDE 45

BELLEGARDE 47

BELLEGARDE 49

BELLEGARDE 51

BELLEGARDE 52

BELLEGARDE 53

BELLEGARDE 54

BELLEGARDE 56

BELLEGARDE 58