Eyguières 24.06.2018

Course Avenir/honneur – 2ème journée du Trophée des Opies

Président de Course : GIBERT Philippe

Délégué FFCC : MOUIREN Roger

Le trophée pour Fouque et Amargnac de Plo

Au pied des Alpilles se déroulait la 2ème journée du Trophée des Opies, avec un concours de 7 manades, en présence de 9 raseteurs et 3 tourneurs.

Les deux plus assidus ont été Fouque et Martin-Cocher. Aucun taureau n’est rentré corne nues….

Salmé (646) de Didelot-Langlade : solide et sérieux, un premier qui assume très bien son rôle. A son crédit, on mettra quelques accélérations, mais sans les finitions. Les ficelles ne sont guère travaillées et rentre à 150 €. sans Carmen obtenus pourtant 6 fois en course…

Dijeù (737) de Richebois : Très violent, il cherche tout de suite les tourneurs et les gens de la contre-piste. Et si on le serre, il vient frapper avec ses cornes en profondeur. Il saute avec bris derrière Matéo et une agressivité totale. Il répète après Sabot et Martin-Cocher et ne concédera que la cocarde, avec une rafale de Carmen. Il aurait pu ou même du sortir un peu plus loin dans la course.

Rio (052) de Paulin : le lointain visiteur du jour va tenir ses rubans 3 minutes. Mais bien consenti, il passe le mourre. Mais comme on ne lui propose pas grand-chose, il se venge sur les planches… Fouque se voit percuté, avant de crocheter sa première ficelle bien entamée. Il rentre l’autre.

Armagnac (0126) de Plo : C’est le cocardier pur beurre qui sait utiliser les angles à la perfection. Il confirme son gros potentiel avec un immense coup de boutoir sur Fouque pour Carmen. Maître absolu de l’espace, il fait jouer sa puissance en se plaçant avec beaucoup de lucidité et tapant à chaque arrivée. Le 2ème gland pour Martin-Cocher à la 14ème et à 220 €. Les ficelles au toril. Un quart d’heure marquant qui confirme les espoirs de la manade et de ses plus supporters. 6 Carmen plus retour et de prix de la journée à la quasi-unanimité.

Caïus (033) de Lautier : Il va être observé un long moment un long moment, sevré de propositions. Pour obtenir une réaction, il faut le charger Fouque et Martin-Cocher se font pousser. L’œil vif, il ne laisse rien gratuitement…Ce n’est que sur la fin qu’il sera un peu plus réticent, ce qui lui permettra de garder intactes ses ficelles. 4 récompenses en tout.

Poète (028) de Nicollin : C’est u vaillant qui va laisser cocarde et glands en 3 minutes. Augmentant le rythme, il va effectuer quelques poursuites énergiques. Coup sur coup, il se dressera sur Sabot puis derrière Pradier. Quelques séquences révélatrices d’un bon potentiel. Et une ficelle sauvée. 4 Carmen plus retour.

Sultan de Laurent : Sorti pour 10 minutes, le beau spécimen des Marquises va passer beaucoup de temps dans le pourtour. Puis s’envolera derrière Fouque et assurera quelques beaux gestes barricardiers. Retour musical tout enficelé mais des promesses… quand il se calmera

Commentaires : Yves Bustin (La Marseillaise)

Crédit Photos : Alain Poussel

275A3045

275A3047

275A3053

275A3118

275A3131

275A3214

275A3260

275A3271

275A3319

275A3350

275A3378

275A3442

275A3458

275A3472

275A3480

275A3489

275A3507

275A3524

275A3545

275A3564

275A3576

275A3605

275A3634

275A3720

275A3792

275A3833

275A3881

275A3888

275A3892